Un bus se renverse sur l'A7 au nord de Valence (Drôme): 3 morts et 11 blessés dans un état grave

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola .

Un bus de supporters de rugby qui revenaient de la demi-finale de Top 14 Castres-Racing 92, près de Lyon, s'est couché dans la nuit de samedi à dimanche sur l'autoroute A7 dans la Drôme. L'accident a fait trois morts et onze blessés graves, a annoncé la préfecture.

Un drame s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche sur l'autoroute A7, peu après 23h : un bus circulant dans le sens nord-sud s'est renversé. L'accident, qui n'a impliqué ce seul véhicule, s'est produit au niveau de Chantemerle-les-Blés, à quelques kilomètres au nord de l'agglomération de Valence, dans le département de la Drôme. Les victimes sont des supporters du club de rugby de Beaucaire (Gard) qui étaient venus à Lyon voir le match de demi-finale de Top 14 Castres-Racing 92.



A 4H30 du matin, le bilan faisant état de 3 morts et 11 personnes blessées, "en urgence absolue". Dix-sept autres personnes sont légèrement blessées, "en urgence relative", selon le bilan communiqué par la préfecture de la Drôme. Ce bus transportait 31 personnes, chauffeur compris, dont 18 personnes mineures. Les trois morts sont des adultes, parmi lesquels figurent un couple et le chauffeur.

durée de la vidéo: 00 min 59
Le rappel des faits par le Procureur de la République Alex Perrin - Propos recueillis par Hugo Chapelon et Stéphane Hyvon ©France 3 RA


D'importants moyens mobilisés 

Une cellule de crise a été imédiatement activée en Préfecture de la Drôme. Environ 135 pompiers, 60 gendarmes et trois hélicoptères du Samu ont été mobilisés pour les secours et un poste médical avancé a été mis en place sur les lieux. Les premiers soins ont été prodigués à quelques mètres seulement du bus accidenté. Les victimes ont été acheminées vers les hôpitaux d'Annonay, Lyon et Valence. 

Deux cellules médicaux psychologiques (CMP) étaient ce dimanche matin en cours ou à venir. La première accueille les personnes accidentées ou indemnes à l'hôpital de Valence depuis 2 heures du matin. La seconde sera activée dans le Gard avec le concours du centre hospitalier de Nîmes, dans la commune de Beaucaire, dimanche à partir de 10 heures, au club de rugby.



durée de la vidéo: 00 min 46
Les explications de Sabry Hanni , Directeur de cabinet du préfet de la Drôme - Propos recueillis par Hugo Chapelon et Stéphane Hyvon ©France 3 RA



L'autoroute A7 a été coupée dans le sens Nord-Sud à hauteur de la sortie 12, à Chanas. A 04h30 du matin, "le bus accidenté (avait été) relevé et l'autoroute A7 (était) rouverte à la circulation" qui devait reprendre progressivement, selon la préfecture.



Une enquête ouverte

Le parquet de Valence a ouvert une enquête en flagrance du chef d'homicide involontaire, contre X, confiée à l'escadron départemental de sécurité routière, pour éclairer les circonstances de l'accident et déterminer d'éventuelles responsabilités, techniques ou humaines. La justice n'exclue pour l'heure aucune hypothèse.

Une expertise judiciaire aura lieu dans la semaine à cette fin. "On va faire enlever le bus et refaire un peu l'historique de son déplacement", a déclaré le procureur de la République Alex Perrin, les premières constatations indiquant qu'un "problème de pneumatique" pourrait avoir déséquilibré le véhicule.  Une autopsie du corps du chauffeur de bus est également envisagée.

 

Le reportage 

durée de la vidéo: 01 min 46
Un bus s'est renversé dans la nuit de samedi à dimanche, peu après 23h. L'accident a coûté la vie à 3 personnes, fait 11 blessés en urgence absolue et 18 blessés en urgence relative. Le bus qui les transportait s'est renversé sur l'A7 au nord de Valence. Le récit de la nuit par Hugo Chapelon - Intervenants : S.Hanni (Directeur cabinet préfet de la Drôme) / A.Perrin (Procureur de la République ) ©France 3 RA

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité