Coronavirus : une cabine de téléconsultation installée sur une aire de repos de l'autoroute A7 dans la Drôme

La cabine est équipée d'un thermomètre, d'un tensiomètre et d'un stéthoscope pour permettre au médecin d'effectuer une consultation / © Communication Vinci Autoroutes
La cabine est équipée d'un thermomètre, d'un tensiomètre et d'un stéthoscope pour permettre au médecin d'effectuer une consultation / © Communication Vinci Autoroutes

Pour permettre aux chauffeurs routiers de trouver le temps de consulter un médecin, une cabine de téléconsultation a été installée sur l'aire de repos de Saint-Rambert-d'Albon, sur l'A7 dans la Drôme.

Par Arnaud Jacques

C'est un projet qui s'est accéléré avec l'épidémie de coronavirus. Depuis quelques jours à la demande du ministère des Transports, une cabine de téléconsultation a été installée sur l’aire d’autoroute de Saint-Rambert-d'Albon (Drôme) sur l’autoroute A7. Les professionnels du transport peuvent ainsi bénéficier d’une téléconsultation avec un médecin généraliste.
 

Une cabine équipée comme un cabinet médical

Si c'est la première fois qu'on en trouve une sur une aire d'autoroute, d'autres cabines de téléconsultation ont déjà été installées depuis quelques mois dans des pharmacies ou mairies pour lutter contre les déserts médicaux. La cabine est équipée de 7 dispositifs médicaux connectés nécessaires à la consultation. Ils sont pilotés à distance par le médecin qui peut diagnostiquer ainsi la plupart des pathologies. Pour le Covid-19 par exemple, la cabine est équipée d’un thermomètre, d’un tensiomètre et d’un stéthoscope connectés qui permettent au médecin de diagnostiquer facilement un état de fièvre ou une infection respiratoire.
Les cabines sont équipées de gel hydroalcoolique, de lingettes et de consommables à usage unique afin de garantir la propreté et le respect d'hygiène des dispositifs. Elles sont par ailleurs nettoyées et désinfectées plusieurs fois par jour et mise en quarantaine si un médecin suspecte un cas de Covid-19.
 

Consultation sans avance de frais


Le professionnel du transport doit simplement renseigner son identité et son numéro de sécurité sociale, s’il en possède un. Il entre alors en contact avec un médecin généraliste par visioconférence. Il décrit ses symptômes, et si nécessaire, le médecin pourra procéder à l’auscultation à l’aide des appareils disponibles dans la cabine (des lingettes antiseptiques et des embouts stériles sont disponibles).
Une fois la téléconsultation terminée, le médecin rédige à distance le bilan de consultation et édite l’ordonnance (si nécessaire), qui est imprimée directement dans la cabine de téléconsultation.
La téléconsultation est entièrement prise en charge par le tiers payant, sans avance de frais.

 

Sur le même sujet

Les + Lus