Drôme: Appel à témoin pour les douze primates volés au zoo d'Upie

Les douze primates disparus au zoo d'Upie dans la Drôme le 22 août 2021, n'ont toujours pas été retrouvés. Convaincue qu'ils ont été capturés, l'équipe animalière lance un appel à témoin pour tenter de les retrouver.
Toute personne ayant des informations pour retrouver ces animaux est appelée à contacter la gendarmerie de Chabeuil au 04 75 59 00 22 ou le Zoo d'Upie au 04 75 84 18 71
Toute personne ayant des informations pour retrouver ces animaux est appelée à contacter la gendarmerie de Chabeuil au 04 75 59 00 22 ou le Zoo d'Upie au 04 75 84 18 71 © Zoo d'Upie

"L’équipe du zoo d’Upie et la gendarmerie font appel à toute personne pouvant les informer de la situation des animaux qui ont été volés dans la nuit du 22 au 23 aout" a t-on appris ce 28 août dans un communiqué du zood'Upie dans la Drôme.  

"12 primates : 2 tamarins labiés et 10 makis cattas ont été volés en pleine nuit, malgré la vigilance de notre équipe."
Une enquête a été lancée par la gendarmerie de Chabeuil et tous les réseaux de police sont activés afin de retrouver ces animaux au plus vite.


Des animaux en danger 

"Ces animaux doivent bénéficier d’un suivi rigoureux par des professionnels, ils sont probablement très stressés par une capture en pleine nuit et leur brutal changement d’environnement", rappelle l'équipe animalière"Leur santé est en péril sans soins adaptés, et c’est une course contre la montre dans laquelle nous sommes engagés pour les retrouver" prévient-elle. 


Appel à témoin 

 Le  zoo en appelle à toute personne qui aurait des éléments à transmettre aux gendarmes, rappelant que " 12 primates ne doivent pas passer inaperçus" 

Les témoins ou personnes en possession d'informations utiles sont appelées à contacter la gendarmerie de Chabeuil au 04 75 59 00 22 

Les espèces capturées 

Le maki catta vient de Madagascar, connu pour sa longue queue rayée, il est un des lémuriens les plus recherchés par les trafiquants
Le maki catta vient de Madagascar, connu pour sa longue queue rayée, il est un des lémuriens les plus recherchés par les trafiquants © PHOTOPQR/LE PROGRES/Catherine AULAZ
Le tamarin labié, est très sensible au stress et pourrait ne pas survivre à un changement d'environnement brutal
Le tamarin labié, est très sensible au stress et pourrait ne pas survivre à un changement d'environnement brutal © Zoo d'Upie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature zoo faits divers