Sécheresse : retour sur l'incendie du Diois fixé au bout de 9 jours

Publié le
Écrit par Sébastien Allec avec Hugo Chapelons et Stéphane Hyvon

Déclenché par un coup de foudre, le feu de Romeyer est de loin le plus important que la Drôme ait connu cette année. 800 pompiers se sont relayés durant 9 jours pour combattre cet incendie qui a brûlé 383 hectares de végétation.

Elle était attendue avec impatience. La pluie tombée dimanche 14 août sur le Diois a été d'une aide très précieuse aux pompiers qui combattaient le feu de Romeyer depuis neuf jours. Grâce à elle, il est dorénavant fixé.

Pendant 9 jours, les soldats du feu ont lutté contre les flammes sur un territoire particulièrement escarpé, souvent inaccessible. C'est par hélicoptère que les hommes et le matériel ont été déposés en montagne pour éteindre les multiples foyers qui ont ravagé presque 400 hectares de végétation. 

"Un environnement assez atypique pour #Dragon38 et le #GMSP26 !", écrit le Groupe de Montagne Sapeurs Pompiers Drôme. "Une aide en treuillage de matériel pour faciliter la progression des équipes qui tentent de venir à bout de ce feu."

Les pluie prévues le week-end dernier étaient très attendues dans le Diois. "On a eu 10 jours d'engagement incessant, dans des conditions difficiles, avec beaucoup de dénivelés pour le personnel qui doit porter des tuyaux de 20-25 kilos sur le dos. Du travail de nuit également, et surtout l'insatisfaction d'un feu qui ne s'éteint pas. Alors oui, aujourd'hui la pluie va nous faire du bien pour l'incendie mais aussi au moral", nous explique Lieutenant colonel Ramon Navarro, chef des opérations SDIS 26 quelques heures avant les premières gouttes.

Une vingtaine de blessés

350 pompiers venus de 8 départements ont été mobilisés dans le Diois. Au total, une vingtaine de personnes a été blessée durant l'incendie. Un pompier gardois a été brûlé au visage et aux bras lundi 8 août. Il a pu regagner sa caserne après une nuit en observation à l'hôpital de Valence. Treize soldats du feu et deux chasseurs bénévoles ont été intoxiqués par des fumées et sept sapeurs ont été légèrement blessés.

Des hélicoptères de la sécurité civile ainsi que des avions Dash et Canadair ont participé à la lutte. Malgré les besoins dans d'autres départements de France et les conditions météo qui n'étaient pas toujours clémentes, ces moyens aériens ont été déterminants. 

On peut citer notamment la journée du 8 août 2022. Un violent changement d'orientation du vent a piégé une compagnie gardoise qui luttait sur la crête contre l'incendie. Le bombardement d'un avion Dash a permis aux pompiers au sol de se reconnecter avec le reste des troupes et d'évacuer ses blessés. 

VIDEO : Un bombardement d'un canadair filmé par un pompier.

Mobilisation générale

Les habitants se sont également mobilisés en masse. Ceux de Romeyer ont assuré un soutien logistique pour les soldats du feu. Entre préparation de repas et collecte de dons alimentaires dans la salle polyvalente du village, ils commencent à voir le bout du tunnel. 

"On se demande comment nous allons gérer 'l'après', on s'est habitué à eux !", nous explique Laëtitia, une Romeyaise. "Mais oui quand ils partiront nous serons contents de reprendre nos habitudes de vie", poursuit-elle. "On gardera des liens forts avec les pompiers c'est sûr", complète Anne-Line Guironnet, la maire de Romeyer

Si le feu est fixé depuis ce dimanche 14 août en début d'après-midi, les autorités de la Drôme restent en alerte. 183 pompiers sont toujours mobilisés ce lundi 15 août. Petit à petit le dispositif va être allégé mais des points de vigilance continueront d'être observés durant quelques jours. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité