Valence : Son fils avait crié Allah Akbar lors d'un hommage à Samuel Paty, opposé à la sanction il avait menacé d'incendier le collège et sera jugé le 20 janvier 2022

Son fils avait reçu un avertissement pour avoir crié Allah Akbar lors d'un hommage à Samuel Paty : mécontent, le père avait menacé l'équipe et soutenu le comportement de l'élève de 11 ans.

Un père d'élève comparaîtra le 20 janvier devant le tribunal correctionnel de Valence pour "menaces de mort sur personnes chargées d’une mission de service public". 

Ce dernier avait menacé de mettre le feu à l'établissement scolaire de son fils après que ce dernier ait reçu un avertissement. Scolarisé en 5e au collège Jean Zay de Valence, le garçon de 11 ans  avait crié Allah Akbar en plein hommage à Samuel Paty. 

L’homme, exerce la profession d’agent de sécurité et ne souffre d' "aucune pathologie psychiatrique ni de troubles de la personnalité malgré un potentiel impulsif", précise le parquet de Valence dans un communiqué, après expertise psychiatrique. Conclusion : "son discernement n’étant ni aboli ni altéré au moment des faits, il est totalement responsable de ses actes", estime le parquet

Placé en garde à vue lundi 19 octobre, l’homme de 43 ans "n'’a pas contesté la totalité des faits notamment qu’il s’en était pris verbalement au personnel éducatif et qu’il allait mettre le feu à l’établissement, mais les a minimisés en évoquant sa colère face à la situation".

Le parquet avait requis une comparution immédiate mais n'a pas été suivi. L'homme sera donc jugé début 2022 et son fils a accepté de présenter des excuses. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société religion laïcité