A Saillans, chevauchez une mobylette vintage en location sur les routes de la Drôme

La mode du vintage touche aussi les amateurs de deux roues. A Saillans dans la Drôme, un loueur de vieilles mobylettes des années 70 vient de lancer son activité et propose de sillonner les routes au guidon des mobs d'antan. Un voyage dans le passé qui séduit une large clientèle.

Les deux roues des années 60 et 70 reprennent vie. A Saillans, dans la Drôme, on peut les louer pour une sortie "vintage"
Les deux roues des années 60 et 70 reprennent vie. A Saillans, dans la Drôme, on peut les louer pour une sortie "vintage" © Stéphane Hyvon

A Saillans (Drôme), un groupe d'amis s'apprête à enfourcher une part d'histoire. D'authentiques mobylettes des années 60 et chacune à son petit nom : Paulette, Ginette ou encore Lucette. Clin d'oeil au patronyme de ces deux roues... qui garantissent un voyage dans le temps. 

"J'avais une mobylette quand j'avais 15 ou 16 ans", se souvient Guillaume. "Ca m'amuse beaucoup de me replonger dans le délire de la bécane et de retrouver un peu mon enfance."
"J'avais une mobylette quand j'avais 15 ou 16 ans", se souvient Guillaume. "Ca m'amuse beaucoup de me replonger dans le délire de la bécane et de retrouver un peu mon enfance." © Stéphane Hyvon

Prise en main rapide et départ sur les routes drômoises. Au bout de quelques kilomètres, la madeleine délivre son parfum ...

durée de la vidéo: 00 min 32
Ballade dans la Drôme sur des mobylettes vintages à louer

Jonathan Manceau, créateur de "Solex Mob et Cie", vient tout juste de se lancer dans la location de vieilles mobs. Dans une autre vie, il travaillait dans le vin.

"Il y a dix ans, on me prenait pour un fou, au village", se souvient Jonathan Manceau, créateur de "Solex Mob et Cie". "Il y a un réel engouement. On voit les prix flamber concernant surtout les cyclomoteurs... Un peu moins pour les Solex.. Ca s'est un peu calmé. En fait tout le monde veut avoir la mode de son enfance. Les gens veulent revenir à des plaisirs simples"
"Il y a dix ans, on me prenait pour un fou, au village", se souvient Jonathan Manceau, créateur de "Solex Mob et Cie". "Il y a un réel engouement. On voit les prix flamber concernant surtout les cyclomoteurs... Un peu moins pour les Solex.. Ca s'est un peu calmé. En fait tout le monde veut avoir la mode de son enfance. Les gens veulent revenir à des plaisirs simples" © Stéphane Hyvon

Aujourd'hui dans son atelier de Saillans, c'est lui qui restaure et entretient ses mobylettes et quelques solex. Une passion qui l'a toujours habité. Comptez de 40 à 60 euros selon la durée de la balade pour retourner dans les sixties. Tous les renseignements et réservations sur ce site. Une autre façon de profiter des beaux paysages de la Drôme. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie tourisme