Emmanuel Macron face aux restaurateurs drômois à Tain l'Hermitage et Valence à la veille de la réouverture des salles

Le président de la République Emmanuel Macron arrivera vers 11h au lycée hôtelier de Tain l'Hermitage avant de déjeuner en terrasse à Valence. Demain marquera la réouverture des salles de restaurants et des bars.

Emmanuel Macron est depuis ce mardi matin dans la Drôme pour une journée consacrée à la restauration et à la gastronomie. À la veille de la réouverture des salles de restaurants, le secteur peine à trouver de la main d'oeuvre et ne cache pas ses attentes de cette visite.

Rencontres avec les apprentis et professionnels du milieu de la restauration

Dans un lycée hôtelier à Tain l'Hermitage puis dans un restaurant de Valence, Emmanuel Macron a échangé "avec des restaurateurs, des distributeurs et des producteurs sur les défis auxquels ils font face" à l'issue de sept mois de fermeture, explique l'Elysée.

"L'un des enjeux majeurs est la tension sur la main d'oeuvre" pour embaucher des cuisiniers ou des serveurs, selon la présidence.
Selon Emmanuel Macron, 110.000 postes sont à pourvoir actuellement dans le secteur. "Une clé, c'est qu'on arrive tout de suite à réenclencher des formations et répondre aux demandes en terme d'emplois et qu'on fasse même mieux qu'avant la crise, où il y avait des emplois non pourvus. On n'a pas le droit de le regarder comme une fatalité", a déclaré le Président en débutant une table ronde. 

Face au Covid, les professionnels du secteur devront respecter une jauge de 50% de tables de six personnes au maximum en salle à partir de mercredi 9 juin. Ils s'inquiètent de la fin programmée des aides de l'Etat alors qu'ils manquent de visibilité, en particulier sur le retour des touristes étrangers.

Emmanuel Macron est accompagné par l'ex-chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, qui est devenu en février son "représentant personnel" au service de "la gastronomie française". Avec comme mission de lancer cet été "l'année de la gastronomie", "symbole de l'excellence française".

La Drôme, bien choisie

La Drôme a été choisie pour cette visite car ce département "est un haut lieu de la gastronomie dans la vallée du Rhône", "il est en pointe dans
la formation, notamment en oenologie", et c'est "le deuxième de France pour l'agriculture biologique", selon la présidence. 
Valence est en particulier réputé pour le restaurant La Maison Pic, de la cheffe triplement étoilée Anne-Sophie Pic.

Une visite de campagne pour l'opposition

Ce déplacement est la deuxième étape, après celle dans le Lot la semaine dernière, du "tour de France" lancé par le président pour "accompagner la relance" après la crise du Covid-19 et "prendre le pouls du pays", selon l'Elysée. Des opposants l'ont dénoncé comme "une entrée en campagne" à l'approche des régionales des 20 et 27 juin et à moins d'un an de la présidentielle.

 

Crochet par un institut du groupe LVMH

Emmanuel Macron terminera son déplacement par une visite de l'Institut des vocations pour l'emploi (Live). Créé par le groupe LVMH, cet institut s'adresse aux jeunes adultes de 25 à 30 ans n'ayant ni formation, ni diplôme, ni emploi. Il est soutenu par l'épouse du président, Brigitte Macron, également présente. Cette dernière y a donné un cours de culture générale en avril après l'ouverture de cette deuxième antenne de Live. La première a été inaugurée en Seine-Saint-Denis en 2019.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité