Présidentielle 2027 : Laurent Wauquiez fait un pas en avant lors du forum des jeunes LR

Le mouvement de jeunesse du parti Les Républicains se retrouve à Valence dans la Drôme pour son forum de rentrée. Ce dimanche 1ᵉʳ octobre, Laurent Wauquiez s'est exprimé face aux jeunes Républicains, dévoilant ses premières ambitions pour la présidentielle de 2027.

L'événement se déroule à Valence, dans la Drôme. Ce forum, qui rassemble des centaines de militants, permet aux jeunes Républicains de démarrer une nouvelle saison politique. Également présent, Laurent Wauquiez, président LR d'Auvergne Rhône-Alpes. Ce dernier a effectué sa rentrée nationale devant près de 500 jeunes militants réunis au stade Pompidou.

durée de la vidéo : 00h00mn32s
L'arrivée du président de la région Auvergne Rhône-Alpes 1/10/23 ©France Télévisions

Costume sombre et grand sourire, le patron de la région a fait une entrée remarquée, sous les acclamations de militants galvanisés qui scandaient : "Wauquiez, président !" Ou encore, "Laurent, président ! Laurent 2027 !"

Un pas de plus vers la présidentielle de 2027 ?

Ce dimanche matin, le discours de Laurent Wauquiez était très attendu, notamment ses ambitions présidentielles. Face aux jeunes LR, Laurent Wauquiez semble avoir fait un pas vers sa candidature à l'Élysée. Il a promis de vouloir conduire la droite vers "un grand succès collectif" en 2027. 

Laurent Wauquiez a rappelé que la dernière victoire de la droite aux présidentielles remontait à celle de Nicolas Sarkozy en 2007. "En 2027, cela fera 20 ans que notre famille politique n'aura pas remporté d'élections présidentielles. (...) Si nous préparons cette élection comme les autres, nous la perdrons exactement comme les autres. Et je refuse cette fatalité", a déclaré le président de la région à la tribune. 

Critiqué pour son absence de la scène nationale, il s'est employé à expliquer aux militants pourquoi il restait pour l'instant discret. Ses partisans ne comprennent pas toujours son effacement. "Certains se demandent pourquoi je n'ai pas la bougeotte, pourquoi je ne monopolise pas les micros, (...) pourquoi je refuse de reproduire les schémas politiques qui ont conduit notre pays sur la pente du déclin depuis 40 ans. La réponse est évidente, (...) j'ai choisi un autre chemin. (...) Demain, ce dont vous aurez besoin, ce ne sont pas de politiques qui parlent plus, ce sont de politiques qui agiront mieux. Le temps politique ne doit pas se soumettre au temps médiatique", a-t-il expliqué. "Si nous voulons gagner, il faut s'extraire du brouhaha et du tumulte. Il faut le faire parce que 2027 ne sera pas une élection présidentielle comme les autres (...) ce sera l'heure du grand choix", a-t-il ajouté.

Mais "ne vous y trompez pas", a déclaré le président de la région : "je vais consacrer toute mon énergie : vous conduire à nouveau vers un grand succès collectif", a-t-il assuré sous les acclamations. Dans son discours d'une quarantaine de minutes, le président de région n'a cependant pas annoncé explicitement sa candidature pour les prochaines élections présidentielles.