Qu'est-ce qu'être une femme aujourd'hui ? Bernadette, Hélène, Fabienne… En résidence pour séniors répondent lors d'une séance photo unique

durée de la vidéo : 00h03mn20s
Être une femme aujourd'hui... devant l'objectif. Des femmes à l'honneur lors d'une séance photo organisée dans une résidence pour séniors de Montélimar (Drôme) ©France Télévisions

Une séance photo organisée par une résidence pour seniors de Montélimar revient sur l'évolution de la place des femmes. Ces clichés seront visibles à partir de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. Qu'est-ce qu'être une femme aujourd'hui ?

Sur son appareil, Myriam Bogros a disposé une peluche tachetée à l'air malicieux. De quoi déclencher le sourire de ses modèles. La photographe disparaît. Sa démarche auprès de ces modèles d'un jour, rime avec valorisation : "J'aime beaucoup prendre les femmes en photo. Pour moi, toutes les femmes sont belles, toutes les femmes dégagent quelque chose, mais elles ne le savent pas forcément. Voir la photo et la trouver jolie, voir les regards extérieurs, ça peut les aider à prendre confiance en elles et à se trouver belles aussi. On a beaucoup de femmes qui ne s'acceptent pas sur les photos", explique Myriam Bogros. Quand l'objectif agit comme un révélateur. 

Fierté féminine

À Montélimar, la résidence Domitys "les Alexis", a ouvert ses portes à une photographe pour une séance de pose un peu particulière. Mais ce jour-là, l'expérience est réussie. Dans la pièce convertie en studio éphémère, l'ambiance est légère, les compliments et les exclamations de surprise fusent. Derrière l'objectif de Myriam Bogros, défilent des femmes de tous âges. À commencer par Bernadette, la doyenne du shooting photo, qui se prête de bonne grâce à l'exercice.

La main sur la joue, la pensionnaire a pris la pose tout naturellement. Le résultat la laisse presque interdite. "Je ne me reconnais plus", lâche l'élégante vieille dame, visiblement séduite par le cliché. Être une femme aujourd'hui, elle a son avis sur la question. Tranché et sommaire : "Une femme est maintenant libre. Elle ne l'était pas avant ! C'est tout ce que je peux vous dire : être une femme, c'est bien. Mais on n'a pas choisi", assure Bernadette. Derrière cette Montilienne d'adoption, une vie bien remplie qui lui a donné pleine satisfaction. À ses côtés, sa première petite-fille. Bernadette en espère autant pour elle. "On est fière d'être une femme. On a des enfants. En général, c'est le rôle d'une femme. Avoir des enfants et des petits-enfants", conclut la retraitée.

Effacée, trop effacée

Avec ses boucles maîtrisées et son collier de perles, Hélène est en beauté. La photographe a insisté sur son regard pétillant. La retraitée est touchée, apprécie les éloges de la photographe. Sur le sujet de la condition féminine, elle revient sur sa vie professionnelle. Un temps où les femmes s'effaçaient devant les hommes. "J'ai vécu un peu comme ma mère, en acceptant bien souvent des plannings bien chargés. J'aurais pu si j'avais été un homme ... ". Sa phrase reste en suspens.

Et elle poursuit : "Et je n'osais pas demander un salaire aussi important que celui de mon mari. Nous étions dans la même société. Je le favorisais, lui. J'étais toute fière d'avoir un mari qui gagne bien sa vie. Et moi, je gagnais moins, je n'en souffrais pas du tout, je trouvais ça normal. C'était l'homme qui était le chef de famille. C'est fou ça ! " se souvient ce modèle d'un jour. "Je ne sais pas si je changerais beaucoup, si je recommençais, j'aurais encore du mal", admet Hélène, tout sourire.

"Compliqué et merveilleux"

Fabienne pose au centre d'un portrait de groupes. Comme une famille, les cinq femmes posent en majesté. "Être une femme aujourd'hui, c'est être une personne indépendante, exceptionnelle, qui a la tête sur les épaules", résume Fabienne. Sur ce point, la photographe la rejoint : "c'est être multitâche. Une femme aujourd'hui, elle fait tout, elle est capable de tout faire. Ça demande beaucoup de courage parfois". À l'image de ces femmes actives et aussi mères de famille. 

Entre coquetterie et légèreté, cette séance photo inédite a rassemblé de nombreux modèles d'un jour. Toutes enthousiastes. "On est là parce qu'on est fières d'être des femmes, parce qu'on s'aide !". Caroline Mazza, à la tête de la résidence, a invité des femmes extérieures à l'établissement. Une démarche assumée. "Mettre les femmes à l'honneur, c'est une belle initiative que nous avons prise avec l'équipe. Ça représente la diversité. Ça met à l'honneur toutes les femmes, à n'importe quel âge. Il s'agit d'une belle mise en avant (...) Les femmes vont raconter leur histoire, leur personnalité à travers ces portraits en noir et blanc. Toutes pareilles et en même temps, toutes différentes", ajoute-t-elle. "Être une femme aujourd'hui, c'est compliqué et en même temps, c'est merveilleux," confie la directrice.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité