• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Fortes chaleurs dans les Alpes: les bons gestes à adopter cette semaine pour bien se protéger

Petit rafraîchissement / © AFP
Petit rafraîchissement / © AFP

Météo France annonce une vague de fortes chaleurs cette semaine. Les maximales sous abri pourraient dépasser les 40 degrés. Il faut absolument se protéger et protéger ceux qui sont plus fragiles.

Par France 3 Alpes

On considère qu’il y a canicule quand la température ne descend pas en dessous de 20 degrés la nuit et atteint ou dépasse 30 degrés dans la journée, et ce sur une période d'au moins 3 jours.

Les prévisions de Météo France pour cette semaine correspondent donc bien à ce phénomène, il faut se protéger et veiller sur les personnes les plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées.





Se tenir au frais, boire régulièrement, prendre des douches, fermer volets et rideaux en pleine journée et aérer son logement tôt le matin: voici les principaux conseils du ministère de la Santé pour traverser sans encombre les fortes chaleurs qui s'annoncent cette semaine.

Comment se protéger ?

Les personnes âgées ou handicapées peuvent se faire inscrire sur le registre municipal, les services de secours pourront alors intervenir en cas de problème.
Dans la famille proche ou dans le voisinage, veiller à prendre des nouvelles ou à téléphoner régulièrement aux personnes seules.

Pendant la vague de chaleur il faut boire régulièrement de l’eau, hydrater les nourrissons, proposer de l'eau aux enfants et aux personnes âgées. On peut aussi mouiller son corps et se ventiler régulièrement. On doit manger en quantité suffisante mais ne surtout pas boire d'alcool et si possible, passer le plus de temps dans des endroits frais.

Les boissons à effet diurétiques comme le café, le thé, les colas et sodas sont à éviter. De même l'alcool, qui favorise la déshydratation. Il faut boire un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale.

Si c'est difficile, on peut accroître les rations de fruits, crudités et fractionner les repas. Il faut aussi veiller à ne pas manquer de sels minéraux (pain et soupes par exemple).

Le coup de chaleur

C'est un phénomène sérieux qui peut être mortel il est donc indispensable de contacter les secours lorsque des signes inquiétants apparaissent. Des crampes, des maux de têtes, des convulsions, des pertes de connaissance, une somnolence anormale, une peau rouge, chaude et sèche et une soif intense sont autant de signaux d'alerte qui doivent vous inciter à consulter les urgences.

Il est déconseillé de sortir aux heures les plus chaudes (de 11h à 21h). Il vaut mieux rester dans les pièces les plus fraîches de son domicile. S'il n'y en a pas, il faut passer deux ou trois heures dans des endroits frais près de chez soi : grands magasins, grandes surfaces, cinémas ou lieux publics. En cas de sortie, il convient de porter des habits amples et légers, et préférer le coton qui laisse passer l'air et absorbe la transpiration.

Chez soi, ne pas hésiter à prendre régulièrement des douches, bains frais, ou à brumiser de l'eau sur le corps.

Il faut également limiter au maximum l'activité physique et proscrire tout effort (sport, jardinage, bricolage) pendant les heures les plus chaudes et reporter ce qui est possible aux heures fraîches. Si une activité est obligatoire, elle ne doit pas se dérouler au soleil.

Travailler pendant la canicule

Enfin pour ceux qui travaillent à l'extérieur ou qui doivent faire de gros efforts physiques, il faut boire beaucoup d'eau, se mouiller le corps et observer des pauses régulières à l'abri du soleil et de la chaleur.

Dernière recommandation, ne partez pas faire un footing pendant les heures les plus chaudes de la journée.

De son côté, le ministère de la Santé rappelle sur son site internet que la chaleur "peut entraîner des accidents graves et mêmes mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur".

La Direction générale de la santé rappelle dans un communiqué "les conseils simples à adopter": boire régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif, manger en quantité suffisante, éviter les efforts physiques.

A l'été 2003, un épisode caniculaire avait été à l'origine de 70.000 décès supplémentaires dont près de 20.000 en France, selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Pour connaître la situation dans votre région consultez la carte de vigilance météorologique de Météo France. 

Sur le même sujet

Le 23 juillet 2019, Robin Jullian parle aux députés

Les + Lus