Fusillade dans le quartier de Teisseire à Grenoble (Isère) : deux morts et un blessé grave

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.C
© France 3 Alpes - Marie Michellier

Lundi matin, une fusillade a éclaté à Teisseire, un quartier sensible au sud-est de Grenoble. Deux personnes sont décédées. Une autre est très gravement blessée.

Il était un peu plus de 10 heures ce matin quand une fusillade a éclaté devant l'école Jean Racine dans le quartier de Teisseire à Grenoble. Les coups de feu, tirés à l'arme de poing, seraient partis d’une voiture, en direction de trois hommes. Deux sont décédés. Le premier sur le coup. L'autre à l'arrivée des secours. Les deux hommes étaient âgés de 22 et 28 ans. Le troisième, âgé de 19 ans et grièvement blessé, a été transporté vers le CHU de Grenoble. Ses jours ne seraient plus en danger.


Une voiture, incendiée, a été retrouvée, non loin de là, rue Alfred de Musset à Saint-Martin-d'Hères. On ignore encore s’il s’agit de la voiture de laquelle sont partis les tirs. En début d'après-midi, elle avait été enlevée sans doute pour analyses complémentaires. Un témoin aurait aperçu un homme, encagoulé, s'enfuir du véhicule avant qu'il n'explose. 
durée de la vidéo: 00 min 16
Interview témoin à Saint-Martin-d'Hères


Les pompiers et les services de police sont rapidement intervenus sur place. Le quartier, totalement bouclé pendant un peu moins de trois heures a été rouvert à la circulation et les corps enlevés. La nouvelle s'est vraisemblablement rapidement répandue et des proches des victimes étaient sur place, dans une athmosphère des plus silencieuses. 

Le direct de Marie Michellier 
durée de la vidéo: 00 min 54
Direct de Marie Michellier après la fusillade à Teisseire

Des enfants ont entendu la fusillade

La fusillade s'est déroulée à l'heure de la récréation et des enfants l'ont entendue. La direction de l'établissement a dans un premier temps décidé de garder tous les élèves en sécurité à l'intérieur. Les portes ont été rouvertes aux alentours de 12H00, ce qui a permis aux parents de venir récupérer leurs enfants.

Le procureur adjoint, Laurent Becuywe, était, lundi matin, sur les lieux. "Nous n'avons pas, pour l'instant, d'information sur le nombre de tireurs ou leur mode de déplacement. Nous sommes au tout début de l'affaire. Nous en sommes encore aux constations médico-légales. L'identité des victimes ne peut pas être dévoilée mais ils ont entre 20 et 30 ans", a-t-il déclaré. Une thèse est privilégiée, celle du règlement de comptes sur fond de trafic de drogue.
durée de la vidéo: 00 min 30
Interview du procureur adjoint, Laurent Becuywe
Le 22 mars dernier, des tirs avaient été entendus à proximité de l'école du quartier Ampère et des impacts de balles avaient été retrouvés dans le mur de l'établissement. 
En septembre 2015, l'un des deux hommes qui a trouvé la mort aujourd'hui aurait été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un jeune homme de 22 ans survenue avenue Paul Cocat dans le même quartier de Teisseire. L'autre individu décédé aurait lui aussi été entendu par les enquêteurs.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.