• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le futur téléphérique urbain de Grenoble,“un formidable signal” d'après Christophe Ferrari

Un téléphérique qui relie Fontaine à Saint-Martin-le-Vinoux, une vision futuriste de l'agglomération de Grenoble soumise à réflexion à partir du 14 octobre. La Métro lance une série de concertations publiques sur le projet "Métro câble" et ce pendant un mois.

Par France 3 Alpes

C'est le début des rendez-vous publics sur le projet de transport par câble entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux. Pour en parler, Christophe Ferrari, le président PS de Grenoble-Alpes Métropole, a répondu aux questions de France 3 Alpes. 

Ce téléphérique urbain devrait relier quatre communes et cinq stations par les airs. "Métro câble", c'est son nom, est une liaison par câble prévu pour 2021. La loi oblige à mettre en concertation tous les grands projets, mais "avec cette concertation préalable, nous avons souhaité aller plus loin, en mettant, dès le départ, les citoyens dans la boucle pour choisir un certains nombre d'options et de donner leur réflexion sur ce projet d'envergure majeur pour la Métropole", a expliqué Christophe Ferrari.

Premier rendez-vous le mercredi 14 octobre à 20 heures à la Chambre des Métiers à Grenoble.  


Un premier rendez-vous est fixé pour prendre connaissance des premiers éléments du projet, "et pour fabriquer dans une approche ludique quel peut être le bon projet de câble", ajoute Christophe Ferrari, "tout ceci en entrant dans une épure budgétaire qui est estimée entre 54 et 60 millions d'euros". 

"Le moment de concertation, c'est aussi le moment de la prise de conscience du pourquoi nous avons choisi de passer par les airs (...) un projet d'aménagement futur qui va se dérouler sur les 30 prochaines années. La Porte du Vercors, la Presqu'île, et les projets sur Saint-Martin-le-Vinoux, ce sont de grands projets, et les transports il faut les penser maintenant". 

Les points négatifs? Le point de vue esthétique et le respect de la faune et des oiseaux, concède Christophe Ferrari. "Ce sera aussi un formidable signal d'entrée de Métropole". "Il y a aussi un savoir-faire du transport par câble ici à Grenoble, que l'on voit dans les plus grandes villes du monde."

Interview de Christophe Ferrari, président de la Métro
Interview le nouveau téléphérique de Grenoble
Interview de Christophe Ferrari, président de la Metro


Les concertations et les ateliers se tiendront jusqu'au 13 novembre. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Basket : Vichy-Clermont dominé par Roanne

Les + Lus