• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Transport par câble dans l'agglo de Grenoble: le projet de téléphérique vers le Vercors “suspendu”, un autre le remplace

Le téléphérique devrait bien, un jour, s'installer à Grenoble.
Le téléphérique devrait bien, un jour, s'installer à Grenoble.

La Métro, communauté d'agglomération de Grenoble, a suspendu, le 15 septembre 2014, le projet de transport par câble qui devait relier Fontaine et Lans-en-Vercors. Mais un projet de câble urbain entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux est entré dans la phase des études opérationnelles.

Par Mickael Guiho

Il avait du plomb dans l'aile. Le voilà quasiment avorté. Le projet de transport par câble entre Fontaine et le plateau du Vercors, grand projet de l'ancien président de La Métro (communauté d'agglomération de Grenoble), Marc Baïetto, a été "suspendu", le 15 septembre 2015, par son comité de pilotage. "L'objectif est désormais de permettre à chacune des intercommunalités de construire, avec les habitants, un projet de territoire et un plan local d'urbanisme intercommunal", peut-on lire sur le site web de la Métro.

Aux dernières élections municipales et intercommunales, la plupart des promoteurs du projet ont été remplacés, Marc Baïetto en tête. Christophe Ferrari, nouveau président de la Métro, continue de croire au projet mais considère que la méthode doit changer. Il s'agit d'assurer aux communes du Vercors que Grenoble ne cherche pas à s'étendre et à les dominer.

Certains maires, comme celui de Saint-Nizier - commune sur le tracé du câble -, avaient regretté un certain flou, et par là une forme de précipitation, de ce projet concocté principalement par la Métro. Le président de la communauté de communes du massif du Vercors, Pierre Buisson, s'est également désolé que le conseil général et le Parc régional du Vercors ne se soient pas davantage impliqués dans les discussions.

La suspension du projet passe un peu pour un abandon. Mais ce n'est pas pour autant la fin du câble urbain à Grenoble. Alors que le premier "métro-câble" français devrait être installé à Brest en 2015, Grenoble pourrait bien suivre...

Reportage
Câble urbain à Grenoble : un projet et un autre
Intervenants : Christophe Ferrari, Président de la Métro ; Jean Souchal, Président du directoire de l'entreprise Poma.

Un projet chasse l'autre

Si le projet de câble vers le Vercors est rangé dans les tiroirs pour un moment, un autre est toujours sur la table, et même tout proche de devenir réalité.

La métro a commandé des études opérationnelles sur un projet de téléphérique entre Fontaine, la presqu'île de Grenoble et Saint-Martin-le-Vinoux. Côté Fontaine, une gare serait construite au terminus du Tram A, "Fontaine - La Poya". Pour le passage sur la presqu'île et l'autre gare, trois scénarios sont envisagés par les services techniques de la communauté d'agglomération, mais l'idée est bien de relier les lignes B et E.

Les résultats des études opérationnelles sont attendus dès la fin d'année 2014 et Christophe Ferrari attend une concrétisation dans les prochaines années.

Cette fois, les "blocages" devraient être moins nombreux. La Métro est la seule intercommunalité concernée, contrairement au projet avec le Vercors. Moins coûteuse et peut-être plus cohérente, cette hypothétique installation est aussi un espoir pour Poma, entreprise basée à Voreppe et spécialiste mondial du câble urbain, qui sera très attentive à l'évolution du dossier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus