Cet article date de plus de 5 ans

Le Gouvernement semble se saisir du dossier du Grand tunnel du Chambon et de ses conséquences entre Isère et Hautes-Alpes

Réponse de courtoisie ou réelle prise en compte du problème, le Premier Ministre a répondu au "Collectif Chambon" qui milite pour trouver des solutions afin que le trafic entre les départements de l'Isère et des Hautes-Alpes reprenne. 
© France 3 Alpes
Par courrier électronique, le Collectif a appelé l'attention du Premier ministre sur le souhait de voir rouvrir la route départementale 1091 à tous les véhicules avant le 1er juillet. La réponse est tombée. 

"Bien conscient des inquiétudes que vous relayez, je tiens à vous assurer que le Gouvernement mesure l'importance économique et sociale que représente la RD1091 pour les habitants de la vallée et pour le massif alpin dans son ensemble", est-il écrit. Il est aussi dit qu'Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat chargé des Transports, doit désormais s'occuper du suivi du dossier, avec le préfet de l'Isère.

En jeu, il y a la saison estivale en Oisans et dans le secteur de La Grave. Les membres du Collectif ont demandé à plusieurs reprises l'installation d'un pont flottant sur le lac du Chambon pour une reprise ses échanges entre Isère et Hautes-Alpes.

Une chaîne humaine géante est prévue le 12 juin autour du lac
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tunnel du chambon routes économie transports