Cet article date de plus de 6 ans

Isère et Hautes-Alpes: le "Collectif CHAMBON" va manifester à Grenoble

Depuis le 10 avril, avec la fermeture du Grand tunnel du Chambon, les départements de l'Isère et des Hautes-Alpes ne sont plus reliés. Une situation "dramatique" pour les habitants des vallées traversées par la RD1091. Loin de tout, ils vont venir à Grenoble, ce jeudi 21 mai.
© Google Street View
Cela fait plus de 40 jours que la RD1091 est coupée à la circulation dans les deux sens. Un axe crucial puisqu'il dessert toutes les vallées de Vizille (Isère) à Briançon (Hautes-Alpes), et même l'Italie. En cause, la fermeture du Grand tunnel du Chambon, dont la réouverture, annoncée pour le 15 juin, est retardée au 10 juillet, sans certitude.

"C'est le silence de l'Etat, la lenteur administrative qui ont construit le ras-le-bol des populations et conduit à la création d'un mouvement appelé "Collectif CHAMBON" avec à ce jour plus de 500 membres qui se battent quotidiennement", explique un habitant du secteur. 

Ce pont est notre dernière chance"

En attendant la fin des travaux, ce collectif demande la mise en place rapide d'un pont flottant sur le lac du Chambon, qui permettrait de circuler librement entre Isère et Hautes-Alpes, et d'accueillir les touristes. "Sans ça, des dizaines de professionnels cesseront leurs activités dans les prochaines semaines, contraints et forcés par l'absence quasi totale de revenus pour une durée imprévisible", explique encore le collectif, "Ce pont est notre dernière chance pour ne pas laisser mourir à petit feu toute une région, désormais très isolée."

Une manifestation est donc prévue à Grenoble, ce jeudi vers 14 heures, devant le Conseil départemental de l'Isère. Elle sera suivie d'un défilé jusqu'à la Préfecture. Il y aura là "des citoyens, des socio-professionnels, des artisans, des professions libérales, des acteurs économiques, des employés saisonniers sans contrat, ainsi que des touristes du bassin grenoblois et d'autres régions, désormais privés de leurs lieux de vacances, de loisirs, de leurs résidences secondaires."

Une pétition en faveur du pont, lancée sur internet, a déjà recueilli près de 3.000 signatures en deux jours.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tunnel du chambon routes économie transports