Cet article date de plus de 8 ans

A Grenoble, la clinique Belledonne ouvre une unité d’Urgence de la Douleur Thoracique

L'une des difficultés en cardiologie reste le diagnostic d'un patient ayant une douleur thoracique. Ce symptôme peut correspondre à un grand nombre de causes dont le pronostic et le traitement sont variables d'où l'intérêt d’une unité d’Urgence de la Douleur Thoracique.
Une unité dédiée aux douleurs thoraciques à Grenoble
Une unité dédiée aux douleurs thoraciques à Grenoble © France 3 Alpes
Depuis le 1er octobre 2012, à la clinique Belledonne, une unité de douleur thoracique accueille 24h/24h et 7j/7j, des personnes présentant ou ayant présenté récemment une douloureuse thoracique.

Ces patients peuvent être amenés par le SAMU, adressés par leur médecin généraliste, SOS médecins, un cardiologue de ville ou encore se présenter spontanément. A leur arrivée, ils bénéficient d’une consultation par un cardiologue, d'une prise de sang, d'un électrocardiogramme et d’une échographie cardiaque.

But recherché avec cette unité spécialisée: "améliorer la prise en charge des urgences coronariennes en réduisant le délai entre l'apparition des symptômes, le diagnostic et le traitement; poser un diagnostic rapide des autres causes de douleurs thoraciques". 

Une création qui intervient alors que la Clinique Belledonne se bat pour conserver son pôle de chirurgie cardiaque appelé à être transféré au CHU en 2014.


Le parcours


1. Admission directe dans l’Unité (avec de préférence un contact téléphonique au préalable 04.38.38.02.07)
2. Mise en observation et surveillance monitorée du patient
3. Interrogatoire et examen clinique par un cardiologue
4. Réalisation systématique d’un électrocardiogramme, d’un bilan biologique médical 
5. Réalisation systématique d’une échocardiographie doppler.
6. Selon l'orientation diagnostique, réalisation dans un délai très court:
- d'une épreuve d'effort (salles d’effort directement attenante à l'unité)
- d'une échographie de stress (salle directement attenante à l'unité)
- d'un angioscanner thoracique ou d'un scanner coronaire
- d'un examen endoscopique gastrique
7. A l'issue de ce bilan, les patients:
- quittent la clinique avec un courrier médical détaillé et éventuellement un traitement adapté
- ou sont hospitalisés pour d'autres examens complémentaires ou pour traitement
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé