Suite et fin d'un volet de la saga judiciaire qui entoure, depuis de nombreuses années, la grotte Chauvet. On apprend tardivement la décision de la cour de cassation: elle a débouté les trois découvreurs de la grotte dans le procès qui les opposait au réalisateur Werner Herzog


La Cour de cassation a confirmé, le 30 novembre 2016, l’arrêt du 6 février 2015 prononcé par la cour d’appel de Paris, à savoir le rejet de l’ensemble des demandes de Jean-Marie Chauvet, Éliette Brunel et Christian Hillaire. Les trois inventeurs de cette grotte, classée au petrimoine mondial de l'UNESCO, avaient intenté en procés au réalisateur Werner Herzog à la suite de la diffusion de son film “La Grotte des rêves perdus”.
Un arrêt, dont on découvre le contenu quasiment plus d'un mois après sa prononciation, et qui pourtant fera date.... En effet la Cour de cassation est allée au-delà du simple dossier opposant les trois inventeurs au réalisateur, les juges interdisent désormais toute possibilité de faire reconnaître un caractère inédit à des œuvres pariétales.

La Grotte des rêves perdus
La Grotte des rêves perdus Bande-annonce VF

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité