Baignade : cinq conseils pour limiter les risques de noyade

Le nombre de noyades a fortement augmenté entre 2015 et 2018, les conseils d'un pompier de Haute-Loire pour limiter les risques. / © Vincent Isore/Maxppp
Le nombre de noyades a fortement augmenté entre 2015 et 2018, les conseils d'un pompier de Haute-Loire pour limiter les risques. / © Vincent Isore/Maxppp

Le nombre de noyades en France entre les étés 2015 et 2018 a augmenté, passant de 858 à 1 758. Les moins de 6 ans sont particulièrement concernés. Pour limiter les risques, un pompier de Haute-Loire nous donne les gestes à faire et à ne pas faire. 

Par C.C.

Entre 2015 et 2018, sur la même période du 01/06 au 09/08, les noyades ont plus que doublé, relate Santé publique France : 1 758 en 2018 contre 858 trois ans plus tôt. Le nombre de décés s'établissait en 2018 à 373 contre 329 en 2015. A noter, l'augmentation des noyades accidentelles chez les enfants de moins de 6 ans, qui passent de 137 à 255. Pour limiter les risques de noyades, le capitaine Cédric Héritier, pompier en Haute-Loire, livre ses conseils. 

1.- Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite se baigner dans un plan d'eau naturel ? 

"La première chose à faire c'est de se renseigner sur les points d'eau qui sont surveillés par des sauveteurs ou des maîtres-nageurs. Quand le drapeau est vert, la baignade est surveillée. Ce sont les endroits les plus sûrs. 

Si vous cherchez à vous isoler pour vous baigner dans un endroit non fréquenté, il faut être extrêmement prudent. Il faut bien se connaître, savoir quelles sont ses limites et ses capacités mais aussi bien connaître le lieu dans lequel on va aller nager. Quelque chose qui peut paraître anodin, comme sauter d'un rocher, peut être extrêment dangereux si quelque chose se trouve en-dessous (roches, branchages, gros détritus). Il faut être particulièrement prudent, car dans notre région (Auvergne-Rhône-Alpes), les courants ont tendance à tout ramener au même endroit. Si malgré tout, les personnes souhaitent aller se baigner dans des endroits non surveillés, le mieux est qu'elles envoient un message à leurs proches pour dire où elles vont, afin de faciliter les recherches si problème il y a.


2.- Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui a une piscine chez lui ? 

"Le plus gros danger des piscines privées concerne les enfants. Un enfant ne doit jamais se baigner seul. Il doit toujours avoir un adulte avec lui. Pour limiter les risques, on peut également l'équiper de brassards. L'idéal est de lui apprendre à nager le plus tôt possible.
 

3.- Que faire pour limiter les risques de noyade ? 

"On a malheureusement déjà eu des noyades de personnes qui avaient consommé de l'alcool avant de se baigner. La première chose à faire est donc d'éviter l'alcool. Ensuite, il faut faire attention à la différence de température pour limiter les risques d'hydrocution. Eviter par exemple de bronzer en plein soleil puis d'aller se baigner dans une eau fraîche et se baigner entre 12h et 15h. Et si on se sent flagada ou si on a la tête qui tourne, il faut tout de suite ressortir. Attention aussi si on ne se sent pas en forme. Enfin, il faut aussi bien penser à boire.
 
 
4.- Que faire si on est entraîné par le courant ? 

"Il ne faut absolument pas lutter contre le courant. Le nageur va s'épuiser et se fatiguer pour rien. Il faut au contraire se mettre sur le dos, pieds en avant et se laisser porter. Cette position permet de rester en surface, de crier et de respirer plus facilement.

5.- Que faire si l'on aperçoit quelqu'un en détresse dans l'eau ?  

"Attention, beaucoup de personnes sautent directement à l'eau, et c'est bien normal car elles veulent porter secours à la personne le plus vite possible, cependant nous avons déjà dû faire face à des noyades lors desquelles la personne qui voulait sauver quelqu'un est décédée. Le mieux à faire est donc d'abord d'appeler les secours, pour cela il faut faire le 112. Ensuite, il faut regarder si une bouée ou si une perche se trouve à proximité. Enfin, et seulement si l'on connaît ses limites et que l'on s'en sent capable, on peut tenter d'aller sauver la personne en détresse en plongeant directement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus