Noyades, malaises... les accidents se multiplient en Savoie et Haute-Savoie à cause de la chaleur

De nombreuses noyades sont à déplorer en Savoie et Haute-Savoie depuis le début de l'épisode caniculaire. Photo d'illustration. / © Vincent Isore / MAXPPP
De nombreuses noyades sont à déplorer en Savoie et Haute-Savoie depuis le début de l'épisode caniculaire. Photo d'illustration. / © Vincent Isore / MAXPPP

Avec les fortes chaleurs, certaines précautions sont à prendre. Prendre la fraîcheur est nécessaire, mais avec prudence. Quatre noyades ont eu lieu dans des lacs et en montagne depuis le début de la canicule.

Par M.D. avec Vincent Habran et Nathalie Rapuc

Plusieurs cas de noyades ont été signalés ces derniers jours, notamment en Haute-Savoie où une septuagénaire a perdu la vie en bordure du lac d'Annecy. A Saint-Cergues, un enfant de 4 ans a été sauvé in extremis dans une piscine privé. Et un jeune homme de 20 ans s'est noyé alors qu'il était sur un matelas gonflable à Grignon, en Savoie.

De nombreux accidents qui incitent à redoubler de vigilance, d'autant que les points d'eau sont pris d'assaut voire saturés. La base de loisirs du Bois Français au Versoud (Isère) n'échappe pas à la règle. En une semaine, le site a accueilli 17 000 visiteurs à la recherche d'un peu de fraîcheur : un record. "Le week-end, on évite de venir parce qu'il y a vraiment trop de monde", témoigne un baigneur. Et un second de constater : "Ces derniers jours on a senti qu'il y avait une hausse de la fréquentation à cause de la fermeture des piscines de Grenoble."
 

Aux horaires réduits des piscines grenobloises s'ajoute la fermeture partielle de celle d'Eybens. Conséquence d'incidents et d'incivilités survenus ce week-end. "Ca peut faire monter un petit peu la pression le fait qu'ils fasse chaud, mais comme on a beaucoup d'espace ça permet de faire baisser ces tensions", estime Fabrice Marzolino maître-nageur sauveteur à la base de loisirs iséroise.

 

"Les accidents arrivent très vite"


A une quinzaine de minutes de Grenoble, le Bois Français joue pleinement son rôle social. Enfants des centres aérés, familles ou encore lycéens et étudiants viennent s'y rafraichir durant ses quatre mois d'ouverture à la baignade. Les jours de grande affluence, le personnel veille particulièrement au respect des règles. Il invite aussi les parents des jeunes enfants, à faire preuve de prudence.

"Ils ont l'impression que les enfants ne craignent rien et parfois, ils les laissent un peu divaguer dans l'eau. Donc on fait des rappels à l'ordre en incitant à la vigilance parce que les accidents arrivent très vite, rappelle Gérard Flandinet, responsable base de loisirs du Bois Français. La crainte c'est la noyade donc il faut sans arrêt répéter aux gens : « Faites attention, ce n'est pas parce qu'on est là que vos enfants ne craignent rien »".

Ce mardi, la situation s'améliore avec un retour à la normale des températures. Mais nous ne sommes pas à l'abri d'une récidive de l'épisode de canicule, selon Météo France, alors la prudence est de mise pour les semaines à venir !

 

Sur le même sujet

Les + Lus