L'ouverture de la pêche fait le bonheur des petits et grands en Auvergne

Après cinq mois d'attente, les pêcheurs à la truite sont à la fête ce samedi 9 mars. L'ouverture en première catégorie lance la saison et, en Haute-Loire, toutes les générations sont au rendez-vous. Les plus mordus n'auraient raté ce plaisir pour rien au monde.

En Haute-Loire, la Borne est une rivière qui traverse la ville. Le parcours urbain de pêche facile aménagé est idéal pour l'ouverture, pour les enfants notamment comme Mathieu. Très concentré, il a choisi la nymphe pour taquiner la truite : « La nymphe est celle qui coule car elle a une bille au bout, pour faire la tête ! »

Un parcours adapté à tous

Le parcours urbain permet de tester ses techniques, d'affûter sa lecture du cours d'eau avant de parcourir les nombreuses rivières à truite du département : « Je n'habite pas très loin et quand j’ai une heure devant moi je viens pêcher sur ce parcours. Il n’y a pas que des truites lâchées, il y a aussi du poisson sauvage », explique Daniel Gayton, pêcheur.

De la truite fario sauvage, mais aussi des Arc-en-ciel d'élevage, traditionnellement déversés, un total de 300 kilos de poisson pour appâter les pêcheurs. « Cela sert surtout à permettre aux enfants et aux pêcheurs plus novices de partir, le jour d'ouverture, avec des poissons. Certaines truites sauvages ne sont pas mordeuses le jour de l’ouverture », explique Sylvain Darbousset président de l'AAPPMA du Puy-en-Velay. Ce matin le poisson ne mord pas... « Il y a trop d'eau. Un coup il y en a trop, l’autre pas assez… Les pêcheurs sont très compliqués ! »

Profiter du moment présent 

La pêche est l'école de la patience et un moment en famille tout simplement : « On rencontre aussi du monde, il faut profiter des bonheurs simples de la vie, surtout en ce moment », se félicite Sylvain Darbousset. L'ouverture de cette pêche emblématique reste une fête pour petits et grands.