" C’est nous qui sommes pénalisés, pas la mairie" : vers une fermeture du marché couvert du Puy-en-Velay ?

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire judiciaire du marché couvert du Puy-en-Velay. Alors que l'enquête du parquet national financier sur le délit de favoritisme de la mairie est en cours, le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand a demandé ce 16 mai l’annulation du contrat de concession des halles.

"C’est un lieu très convivial et très chaleureux. Ma petite adore venir ici, elle peut s’amuser tout en mangeant" raconte une habituée des halles du Puy-en-Velay ouvert depuis deux ans. Entre les commerçants et les fidèles qui ont pris leur marque, la nouvelle décision judiciaire du tribunal de Clermont-Ferrand ce 16 mai sur l’annulation du contrat de concession des halles, ne redore pas l’image du lieu. 

"Ce qui est intéressant, c'est que ce rapport d’analyse des offres qui a été présenté et ce rapport des offres officielles, on voit clairement que notre dossier était largement en tête et d'après les écrits celui de nos concurrents était tout simplement irrecevable" se réjouit Alexis Haon, candidat recalé de la délégation de service public des halles alimentaires.

Vers une fermeture du marché ?

Le rapport public du tribunal administratif a requis une annulation du marché avec un effet différé de douze mois. Un coup de massue pour le gestionnaire des lieux qui déplore une mauvaise publicité. 

S'il y a une faute, ou une erreur qui a été mal faite, c’est nous qui sommes pénalisés, non pas la mairie. Les huit boxes qui sont là dont les 40 salariés qui sont à l'intérieur, c’est ça qui est le plus gênant.

Guillaume Fourcade, gestionnaire des halles alimentaires.

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand donnera sa décision début juin, si oui ou non le contrat de concession des halles pronotes est annulé. Quant à l'enquête préliminaire du parquet national financier pour délit de favoritisme demeure en cours

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité