Grève illimitée des urgences : l'hôpital du Puy-en-Velay rejoint le mouvement

Les grévistes dénoncent des conditions de travail difficiles dans un service où l'activité ne cesse d'augmenter depuis 2010. / © Elodie Monnier / France 3 Auvergne
Les grévistes dénoncent des conditions de travail difficiles dans un service où l'activité ne cesse d'augmenter depuis 2010. / © Elodie Monnier / France 3 Auvergne

A l'image de nombreux services d'urgences à travers la France, les personnels des urgences de l'hôpital Emile Roux situé à Puy-en-Velay ont décidé de déposer un préavis de grève illimitée lundi 17 juin. 

Par Justine Saint-Sevin

Le mouvement a commencé sur les coups de 7h à l'hôpital Emile Roux. Comme se fut le cas pour l'hôpital de Riom dans le Puy-de-Dôme, trois organisations intersyndicales (CGT, FO et la CFDT) ont déposé un préavis de grève reconductible lundi 17 au matin.

Brancardiers, infirmiers, aides-soignants, ils étaient 120 sur le parvis des urgences à se rassembler en début d'après-midi pour manifester. Si la moitié des effectifs manquait à l'appel, étant assignés pour maintenir un service minimum, tous ont rejoint le mouvement de grève illimitée qui s'étend à l'échelle nationale.
 

Objectif : demander de meilleures conditions de travail et de sécurité dans un service où l’activité ne cesse d’augmenter depuis 2010.

Sur le même sujet

Les + Lus