Grève illimitée des urgences : l'hôpital du Puy-en-Velay rejoint le mouvement

A l'image de nombreux services d'urgences à travers la France, les personnels des urgences de l'hôpital Emile Roux situé à Puy-en-Velay ont décidé de déposer un préavis de grève illimitée lundi 17 juin. 

Les grévistes dénoncent des conditions de travail difficiles dans un service où l'activité ne cesse d'augmenter depuis 2010.
Les grévistes dénoncent des conditions de travail difficiles dans un service où l'activité ne cesse d'augmenter depuis 2010. © Elodie Monnier / France 3 Auvergne
Le mouvement a commencé sur les coups de 7h à l'hôpital Emile Roux. Comme se fut le cas pour l'hôpital de Riom dans le Puy-de-Dôme, trois organisations intersyndicales (CGT, FO et la CFDT) ont déposé un préavis de grève reconductible lundi 17 au matin.

Brancardiers, infirmiers, aides-soignants, ils étaient 120 sur le parvis des urgences à se rassembler en début d'après-midi pour manifester. Si la moitié des effectifs manquait à l'appel, étant assignés pour maintenir un service minimum, tous ont rejoint le mouvement de grève illimitée qui s'étend à l'échelle nationale.
 
Objectif : demander de meilleures conditions de travail et de sécurité dans un service où l’activité ne cesse d’augmenter depuis 2010.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie social grève