Haute-Loire : les sapeurs-pompiers se mettent en grève illimitée pour dénoncer leurs conditions de travail

Les sapeurs-pompiers professionnels de Haute-Loire ont entamé ce 18 octobre un mouvement de grève illimité. Ils dénoncent des conditions de travail dégradées et un manque d'effectifs. 

Les pompiers ont entamé un mouvement de grève illimité (ici, au centre de secours du Puy-en-Velay)
Les pompiers ont entamé un mouvement de grève illimité (ici, au centre de secours du Puy-en-Velay) © Elodie Brot-Monnier / France 3 Auvergne
En Haute-Loire, les sapeurs-pompiers professionnels sont officiellement 105. Mais actuellement, il ne sont que 102. Combler ces postes vacants, c’est l’une des revendications qui a poussé les soldats du feu à se mettre en grève ce 18 octobre à 8 h du matin, à l’appel de l’intersyndicale Syndicat National des Sapeurs Pompiers Professionnels - PATS 43 et CGT.  

Selon les grévistes, “la situation des agents ne cesse de se dégrader”. Ils dénoncent “un mal-être”, décrivant une charge de travail excessive et des services à flux tendu. Les 40 personnes qui assurent les tâches administratives sont aussi concernées.

Dans un communiqué, les grévistes indiquent qu’une rencontre a eu lieu entre les organisations syndicales et le président du conseil d’administration avant le déclenchement de la grève, mais qu’elle n’a pas donné satisfaction. 

Malgré la grève, les interventions de secours sont toujours assurées par des personnels désignés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers grève social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter