Municipales 2020 : les 3 choses à retenir du débat au Puy-en-Velay diffusé sur France 3

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lopes

Replay : retour sur le débat des élections municipales au Puy-en-Velay, mercredi 26 février. Sur le plateau de France 3 Auvergne, deux candidats ont débattu : Catherine Granier-Chevassus et Laurent Johanny.
 

Mercredi 26 février, sur le plateau de France 3 Auvergne a eu lieu un débat dans le cadre des élections municipales au Puy-en-Velay. Deux candidats ont débattu : Catherine Granier-Chevassus, de la liste « Une nouvelle respiration pour le Puy » sans étiquette mais soutenue par LREM, et Laurent Johanny, de la liste « Le Puy en commun », soutenue par l’Union de la gauche. Le maire sortant, Michel Chapuis, UDI, de la liste « Unis pour le Puy » n’a pas souhaité prendre part au débat.

Le thème de la revitalisation du centre-ville

Parmi les temps forts du débat, les candidats ont exprimé leur point de vue sur la revitalisation du centre-ville. Catherine Granier-Chevassus explique : « Je ne vais pas parler d’école car c’est un positionnement qui est quand même très local. Il y a la possibilité d’améliorer le cœur de ville en supprimant du stationnement sur des places : les places de la mairie, du marché couvert. Cela doit se faire tout en donnant la possibilité aux automobilistes quand même de pouvoir stationner ailleurs dans la ville et en particulier en périphérie, sur les parkings périphériques. Tout est lié, l’urbanisme et la mobilité. On peut libérer du stationnement en cœur de ville tout en mettant du stationnement en périphérie de ville, en utilisant les parkings périphériques, mais gratuits avec des navettes gratuites et efficaces ». Laurent Johanny lui rétorque : « Quand on parle de redynamiser le centre-ville, cela veut aussi dire qu’il faut apporter une valeur ajoutée à ce centre-ville, en termes d’habitants et de commerces. On ne peut pas concurrencer les centres commerciaux de périphérie en offrant des grands parkings comme malheureusement on le fait aujourd’hui. On sait que l’on ne parviendra pas à les concurrencer. Il faut que ce soit plus agréable et plus sécurisant de se promener en centre-ville et nous savons qu’aujourd’hui avec les voitures qui déambulent, nous ne sommes pas en sécurité quand on flâne dans les rues. Cela apporte des problèmes de sécurité mais aussi de qualité de l’air et de bruit pour les habitants ». Catherine Granier-Chevassus ajoute : « Notre projet est de libérer du stationnement sur la place de la mairie et du marché couvert, mais on laisse la circulation se faire sur l’axe Chaussade-Pannesac-Cadelade pour quand même permettre une ouverture ». Laurent Johanny l’interrompt : « Donc on ne change rien en réalité ? ». Son adversaire lui répond : « Si on change, bien évidemment. Toi, tu es pour la fermeture complète du centre-ville. Nous sommes plus modérés. On laisse une respiration pour le centre-ville et pour le cœur de ville ». Laurent Johanny lui dit : « Mais la respiration c’est justement de pouvoir agir pour la qualité de l’air des habitants et la sécurité des gens qui se promènent simplement en centre-ville ».
durée de la vidéo: 02 min 16
Extrait 1 : Débat du Puy-en-Velay ©France 3 Auvergne

La question de la gratuité des transports

Autre thème lié, celui de la gratuité des transports. Catherine Granier-Chevassus commence : « Comme l’a montré une étude du Monde, très récente, qui date du mois de février, l’offre est plus importante que le prix. Je le répète et je le martèle, il y a eu des expériences de gratuité qui ont été faites dans d’autres villes de France et elles n’ont pas fonctionné ». Laurent Johanny l’interrompt : « C’est faux Catherine, je ne veux pas couper la parole ». Son adversaire poursuit : « C’est une étude qui est très récente et qui a montré que des villes comme Niort ou Châteauroux reviennent en arrière. La gratuité marche la première année parce qu’il y a un effet feu de paille. Mais après si l’efficacité n’y est pas derrière, de toute façon, les usagers ne les utiliseront pas ». Laurent Johanny indique : « C’est bien pour ça qu’il faut conduire les deux de front. Tu cites un certain nombre de villes, tu aurais pu en citer d’autres où effectivement l’expérience fonctionne très bien, notamment en termes de revitalisation du centre-ville. Je crois que l’axe majeur est demain de faire rentrer le Tudip dans la conscience de tous les habitants, que ce soit un réseau simple à utiliser et pour cela nous pensons que la gratuité est effectivement un créneau extrêmement important ».
durée de la vidéo: 01 min 14
Extrait 2 : débat du Puy-en-Velay ©France 3 Auvergne

Des solutions pour attirer les médecins

Dernier temps fort du débat : comment attirer les médecins au Puy-en-Velay. Catherine Granier-Chevassus propose : « C’est simple, il y a maintenant une communauté de territoires de santé qui s’est mise en place. C’est avec cette communauté de professionnels de santé de territoires que je connais parfaitement que nous irons chercher, aider les habitants qui manquent de médecins traitants au Puy-en-Velay comme partout en France. Il y a un gros souci et je suis au cœur de la santé, tous les jours je vois des malades qui ont besoin d’un médecin traitant. Il y a 10% de la population sans médecin traitant. Nous les accompagnerons et je saurai trouver les professionnels de santé qui pourront les prendre en charge et cela va devenir de toute façon une obligation ». Laurent Johanny lui rétorque : « D’abord on ne peut pas dire, Catherine, et tu connais très bien la question, que c’est simple de trouver de nouveaux médecins traitants. On est dans la personnalisation et je ne m’inscris absolument pas dans ce cadre-là, je crois que c’est dans le cadre collectif que l’on peut faire des choses. Aujourd’hui, notamment du point de vue du pays, nous avons déjà une cellule qui cherche de nouveaux médecins pour qu’ils s’installent sur le Puy-en-Velay. Je crois que l’on a quelque chose de fort qui peut jouer en notre faveur, c’est la qualité de vie, et il faut l’améliorer. Cela passe par l’offre culturelle notamment, la qualité de vie du point de vue des transports, la qualité de l’air ».
durée de la vidéo: 01 min 30
Extrait 3 : débat du Puy-en-Velay ©France 3 Auvergne

Vous pouvez retrouver l'intégralité du débat ici.Retrouvez l'intégralité de nos débats sur cette carte.