Puy Foot - Rennes. "C'est David contre Goliath" : que pensent les supporters de cette rencontre de Coupe de France ?

Un match à la David contre Goliath. Ce jeudi 29 février, le Petit Poucet de la compétition, le Puy Foot, affronte l'ogre de Ligue 1, le Stade Rennais. Qui accédera aux demi-finales de la Coupe de France ? Des supporters rennais et ponots donnent leurs avis sur cette rencontre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Et si le Puy Foot et le Stade Rennais avaient finalement plus de points communs qu’on ne le croit ? Le Petit Poucet et l’équipe forte de Ligue 1 s'affrontent ce jeudi 29 février en quarts de finale de la Coupe de France. Tous deux brillent par un parcours exemplaire, un sans-faute en Coupe de France, mais aussi et surtout par la surprise qu’ils ont réussi à créer cette année. L’un en accédant aux quarts de finale de Coupe de France pour la première fois de son histoire et l’autre en dominant au score le grand AC Milan en Ligue Europa. Alors les supporters sont-ils confiants ? On leur a posé la question sur cette rencontre tant attendue par les deux équipes. 

PRONOSTICS

Didier Chomienne est un fervent supporter du Puy Foot. Il assiste à tous les matchs et connaît parfaitement les joueurs. Il est formel, “ce sera 1-1 et qualification du Puy Foot aux tirs au but”. Il croit en “la chance du Petit Poucet”. “Je pense qu’il y aura un certain relâchement de l’équipe rennaise qui jouera en notre faveur”, analyse le supporter. 

Du côté rennais, il est hors de question de se reposer sur ses lauriers. Léa Dridi, supportrice des Rouge et Noir reste prudente. “On sait que le Puy Foot est une équipe inférieure dans le classement. Mais il ne faut pas y aller les mains dans les poches. Ils éprouvent cette envie et cette hargne, mais nous aussi ! Je sens bien un 3-0 pour le Stade Rennais”

POINTS FORTS ? POINTS FAIBLES ? 

Pour le supporter des Ponots, l’écart dans le classement est la grande arme du Stade Rennais. “C’est une équipe forte, concède Didier Chomienne. J’ai vu l’exploit fait face à l'AC Milan. Leurs joueurs arrivent à être offensifs sur le terrain. On ne part pas avec les mêmes bagages. C’est David contre Goliath mais j’y crois”. Mais cette victoire retentissante lors du Championnat européen peut jouer contre l’équipe de Ligue 1. “Ils peuvent arriver avec un surplus de confiance, estime Didier. Ils ont mené au score un grand club européen, et étaient sur le point de battre le PSG lors de leur dernier match. En affrontant un Petit Poucet, il peut y avoir un petit relâchement”

Ce qui est sûr, c'est que les Rennais vont encore être dans la peau du chasseur, mais la proie est beaucoup plus abordable. Du moins sur le papier. “Leur point fort, c’est le public”, redoute cependant Léa. En effet, devant une arène de près de 25 000 supporters, les Ponots n’ont pas d’autre choix que d’enflammer le stade Geoffroy Guichard. “Un club de National 2 aux portes d’une demi-finale en Coupe de France, ça porte une équipe, admet la supportrice du Stade Rennais. On peut être déstabilisé par cette ferveur”. Mais Léa reste réaliste : “Le Stade Rennais est une équipe beaucoup plus préparée”

UN JOUEUR DANGEREUX ? 

Avec pas moins de neuf joueurs internationaux dans ses rangs, les hommes de Julien Stéphan brillent sur la scène du football. Un nom en particulier revient. Celui de Benjamin Bourigeaud, très craint par le supporter du Puy Foot. “Il a été l’homme du match face à l'AC Milan en inscrivant un triplé. Il peut nous mettre en difficulté”

Dans l’équipe altiligérienne, pas de grande menace visible. Juste un joueur à surveiller : le milieu de terrain, Jules Meyer. “Il a été l’auteur du but décisif face à Laval. Il peut être dangereux”, souligne Léa. 

PUY FOOT VS STADE RENNAIS. PRIVILÈGE OU MENACE ? 

Nul doute que le club de Ligue 1 garde la peau de favori pour cette rencontre. Mais cela ne veut pas dire que le risque est réel. “Affronter un Petit Poucet en quarts de finale, c’est un privilège pour nous, c’est certain !, reconnaît la supportrice du club de Ligue 1. On aurait pu tomber sur une équipe beaucoup plus dangereuse comme le PSG ou l’OGC Nice. Néanmoins, ils vont batailler pour décrocher leur moment historique. C’est en cela qui peuvent être une menace”

Didier, lui, rêve d’une nouvelle épopée. “J’aurais, certes, préféré une équipe plus abordable. Mais ça reste un privilège plus qu’une menace. La défaite ne nous fait pas peur. On a déjà fait un beau parcours. Et si l’on bat un club de cette taille, ça ne peut que rendre la victoire plus belle”

Une affiche plus que prometteuse entre deux clubs qui ont soif de victoire. Alors, comme le raconte l’histoire, l’ogre mangera-t-il le Petit Poucet ? Ou le petit club, changera-t-il le récit pour entrer un peu plus dans la légende ? Réponse, ce jeudi soir dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard.