Vincent Van Gogh star d'une exposition exceptionnelle au Puy-en-Velay

Le musée Crozatier au Puy-en-Velay accueille le plus célèbre des autoportraits : celui de Vincent Van Gogh. Grâce au soutien exceptionnel du musée d’Orsay, quarante peintures sur toile seront prêtées pour une exposition sur le thème de l'autoportrait. Un événement majeur et d'envergure pour le “petit Louvre de province”.

Une chevelure dorée, un visage pâle, un fond bleu nuit. Le plus célèbre des autoportraits fait son apparition au musée Crozatier du Puy-en-Velay (Haute-Loire) : celui de Vincent Van Gogh. Dans le cadre d’une exposition intitulée "Autoportraits. De Cézanne à Van Gogh”, le tableau du célèbre peintre prendra place au milieu de 70 autres œuvres, dont 40 issues du prestigieux musée d’Orsay. Gustave Courbet, Camille Pissarro, Paul Cézanne,... autant de peintres célèbres dont le public pourra admirer les œuvres du 29 avril jusqu'au 17 septembre. 

Une “tête d’affiche”

Qui ne connaît pas Vincent Van Gogh ? “Le peintre est classé deuxième pour sa notoriété après Léonard de Vinci, souligne Maud Leyoudec, directrice du musée. C’est un artiste majeur qui a eu une vie extraordinaire. C’est sans doute le plus connu de notre exposition mais cela n’enlève rien à la qualité des autres artistes qui sont représentés. Mais c’est, en quelque sorte, notre tête d’affiche”L’autoportrait est donc mis à l’honneur dans cette exposition, Maud Leyoudec nous explique pourquoi : “C’est un genre particulier. L’artiste se regarde, s’expose, s’ouvre au monde, s’interroge”

L'œuvre n’aurait pas pu franchir les limites de la Haute-Loire sans le soutien du musée d’Orsay. Maud Leyoudec nous explique la collaboration faite avec le célèbre musée : “Nous les avons sollicités pour créer un partenariat avec eux sur le sujet des autoportraits. Quarante tableaux nous ont donc été prêtés pour une durée de quatre mois et demi”. Le musée parisien fait partie des généreux soutiens pour cette exposition mais pas seulement : “Nous avons souhaité montrer la richesse des collections qui sont conservées en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est pour cela que nous avons aussi emprunté une trentaine d’autoportraits à différents musées de la région”. 

“Un gros travail de logistique” 

L’exposition événement est déjà victime de son succès : “Quasiment tous les créneaux de réservation pour les classes d'école et de collège sont complets”. Le musée, qui s’attendant à un grand nombre de visiteurs, a dû s’assurer de la préservation de cette œuvre d’une valeur inestimable : “Pour que les choses se passent au mieux, il a fallu un gros travail de logistique et de sécurité. Il a fallu sécuriser le bâtiment, les oeuvres, et se préparer à l’accueil d’un grand nombre de personnes”

Ce n’est pas la première fois que le musée accueille des œuvres connues provenant de musées nationaux. La directrice du musée confie : “Il y a quelques années, nous avions eu une collaboration avec le musée du Louvre où nous avons pu exposer des œuvres de renom comme celles de Georges de La Tour”

Une fierté pour ce musée qu’on surnomme “le petit Louvre” : “Ce sont des mois de travail pour organiser l’exposition et tout le programme culturel qu’il y a autour. Ce projet Van Gogh est l'aboutissement d’un travail de longue haleine”, souligne sa directrice. 

L’exposition sera accessible au public à partir du 29 avril et jusqu’à la fin de l’été. Plus d’informations sur le site internet du musée

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité