Accident de télésiège à Châtel: le parquet de Thonon-les-Bains fait appel après la relaxe des remontées mécaniques

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Après la condamnation d'un conducteur de télésiège après la mort d'un jeune Britannique en février 2011, le parquet de Thonon-les-Bains a décidé de faire appel car la société des remontées mécaniques a été relaxée. 

Par Franck Grassaud

Le 17 novembre dernier, le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains a condamné un conducteur de télésiège à six mois de prison avec sursis suite au décès d'un adolescent. La société des remontées mécaniques "Sports et Tourisme", elle aussi poursuivie pour homicide involontaire en tant que personne morale, avait en revanche été relaxée de l'ensemble des poursuites.

Un délibéré qui n'est pas du goût du procureur qui a décidé de faire appel. Lors du procès, le parquet avait requis un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende à l'encontre du conducteur mais également 75.000 euros d'amende à l'encontre de la société.

Le 23 février 2011, Kerian Brooks, 14 ans, s'était retrouvé suspendu au-dessus du vide, accroché par une lanière de son sac à dos au télésiège, qui venait de dépasser la station d'arrivée et entamait son retour vers la station de départ. L'adolescent qui n'avait pas réussi à descendre de son siège dans l'aire de débarquement, avait été étouffé par ses vêtements, remontés jusqu'à son cou. Il était décédé 22 jours plus tard.

En fait, il est reproché à la société d'avoir laissé monter le jeune adolescent sur le télésiège avec son sac sur le dos, ce qui est interdit. Mais le tribunal a estimé qu'il n'était pas avéré que l'adolescent portait bien son sac sur le dos au moment de monter sur le télésiège.

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Tefal : l'inspectrice du travail Laura Pfeiffer de nouveau condamnée par la Cour d'appel de Lyon

Les + Lus