Haute-Savoie : 17 000 signataires demandent le retrait d'un câble dangereux pour les parapentistes

Talloires-Montmin est le spot de parapente le plus fréquenté d'Europe / © Céline Aubert-Egret
Talloires-Montmin est le spot de parapente le plus fréquenté d'Europe / © Céline Aubert-Egret

Sur les hauteurs de Talloires-Montmin (Haute-Savoie), les adeptes du vol libre demandent le retrait d'un câble installé sur un terrain privé. Il serait à l'origine de deux accidents mortels. Une pétition en ligne a déjà recueilli 17 000 signatures. 

Par MF

Le 11 juillet 2015, Loïc est mort en parapente après avoir percuté un câble situé près du refuge de la Tournette, sur les hauteurs de Talloires-Montmin. Le deuxième accident mortel causé par ce câble, "invisible en vol", selon la veuve du parapentiste. 

C'est pour éviter de nouveaux accidents que Mounia Atiki a lancé une pétition en ligne. En quatre semaines, celle-ci a déjà recueilli 17 000 signatures, traduisant l'inquiétude des adeptes du vol libre. Ils sont en effet nombreux à fréquenter les sites de décollages de Talloires-Montmin, le premier spot de parapente d'Europe.

Un câble vétuste et inutile

Dans cette pétition, Mounia Atiki souligne que l'installation est vétuste et inutilisée depuis une vingtaine d'années. Installé sur un terrain privé entre le hameau des Prés Ronds et le refuge de la Tournette, ce câble "échappe à toute législation et à toute obligation de signalisation".

"Faut-il davantage de blessés pour que les principaux responsables prennent conscience de la dangerosité de ce câble ?" interroge la pétitionnaire, qui réclame que le câble soit "désinstallé puisqu'il ne sert à rien depuis des décennies."

Sa pétition ayant recueilli plus de 10 000 signatures, Mounia Atiki va désormais pouvoir présenter sa demande à la Ministre des Sports, Laura Flessel, espérant désormais une intervention de l'Etat dans ce dossier sensible. 

Voir le reportage de Maï-Linh Nguyen-Stéphan et Christian Mathieu : 

Câble dangereux à Talloires-Montmin
Mounia Atiki, compagne de Loïc, mort en juillet 2015 - Pierre-Olivier Bey, moniteur de parapente - Ludovic Sivignon, moniteur de parapente - Richard Peyre, pilote d'hélicoptère en montagne à la sécurité civile


Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus