INSOLITE. Elle trouve une bague en diamant de 15 000 euros dans une boîte de chocolat, son compagnon la demande en mariage

Une habitante du Périgord a remporté, dimanche 29 mai, une bague sertie de diamants à l'occasion d'un concours lancé par un chocolatier d'Annecy pour la fête des mères. La belle histoire ne s'arrête pas là : son compagnon l'a demandée en mariage avec l'anneau fraichement remporté.

Une histoire d'amour en chocolat et en diamant... Une Périgourdine de 39 ans a remporté, ce dimanche 29 mai, un concours lancé par un chocolatier d'Annecy en Haute-Savoie à l'occasion de la fête des mères. A la clé : un tirage au sort pour décider de l'heureux propriétaire d'une bague de 18 carats, sertie de diamants.

Le précieux anneau, estimé à 15 000 euros, a attiré les convoitises : "Les 1 008 boîtes que nous avions mises en jeu sont parties en une dizaine de jours. Ca a été un succès fou. Le concours a ramené près de 16 000 internautes sur notre boutique en ligne et nous avons envoyé des commandes partout en France", confie Serge Ngassa, artisan chocolatier.

Et le ballotin de chocolats avec le numéro tiré au sort est arrivé jusqu'au Périgord, par un pur jeu de hasard : "J'ai allumé la télé cette semaine et notre box s'est paramétré d'elle-même sur le réseau de France 3 Alpes, alors que nous habitons dans le Périgord, en Nouvelle-Aquitaine. Je ne suis pas arrivée à régler le problème, alors j'ai laissé les actualités de France 3 Alpes. Et j'ai vu ce reportage sur Cocoa Valley (l'entreprise de Serge Ngassa, ndlr)", explique Séverine K., l'heureuse gagnante du concours, âgée de 39 ans.

Je n'y ai pas cru, c'était fou !

Séverine K.

"Je me suis rendue sur le site internet, j'ai été touchée par la démarche éco-responsable de Serge. D'autant plus que l'une de nos connaissances est également artisan chocolatier, poursuit-elle. J'ai deux enfants alors j'ai décidé de me faire un petit plaisir pour la fête des mères. Mais je n'imaginais jamais gagner la bague, je n'ai même pas tenu mon compagnon au courant. Je ne lui ai pas dit que j'avais acheté du chocolat."

Une fête de PACS une semaine plus tôt

Dimanche, aux environs de midi, Séverine reçoit un coup de téléphone. Au bout du fil : Serge Ngassa, qui lui annonce la bonne nouvelle : "Je n'y ai pas cru, c'était fou !" Séverine et son compagnon prennent alors le volant direction Annecy. Ils sont conviés à l'entreprise de Serge Ngassa puis à un cocktail et un repas en compagnie de plusieurs chefs étoilés, qui collaborent avec l'artisan chocolatier.

Au cours de la soirée et dans un merveilleux décor, son compagnon décide de demander Séverine en mariage, avec la bague fraîchement remportée : "C'était incroyable, comme une double surprise. D'autant plus que le week-end dernier, nous avions fêté nos deux ans de PACS avec des amis. J'avais fait un petit discours et expliqué, sur le ton de l'humour, que j'aimerais bien passer à l'étape suivante, que l'on se marie. La coïncidence est assez folle : une semaine plus tard, on remporte cette bague."

Serge Ngassa ne s'attendait pas à toute cette aventure au moment de se lancer dans ce concours : "J'ai été très heureux, c'est une belle histoire. J'ai lancé ce concours pour célébrer les mères. Mais à la place, j'ai pu sceller une union. Ce n'est pas mon domaine d'activité, mais j'ai peut-être de l'avenir dans les mariages, qui sait ? D'autant que je fais déjà de très bonnes dragées", confie l'artisan chocolatier avec humour.