Quand le Festival du film d'animation d'Annecy noue ses contacts à Cannes

Plus sur le thème :

Pour le festival du film d'animation d'Annecy, qui se tiendra du 12 au 17 juin, le festival de Cannes est un véritable modèle en termes d'organisation. C'est aussi l'endroit rêvé pour approcher des partenaires potentiels.

À près de vingt jours du Festival du film d'animation d'Annecy, les organisateurs préparent déjà la prochaine édition. Et quel meilleur endroit pourtrouver le gratin du cinéma - d'animation ou non - que celui de Cannes, qui fait toujours autant rêver ?

Pour Mickaël Marin, directeur général du MIFA, le Marché international du film animation Annecy, Cannes est "un lieu on voit toute la planète ou presque".

L'occasion, pour le haut-savoyard, d'entamer des négociations avec différents pays. "On a eu là des discussions pour 2018" ajoute-t-il, pour "voir comment on pouvait améliorer la présence de Hong-Kong à Annecy".

Intervenants: Mickaël Marin, Délégué général CITIA, Directeur général MIFA (marché international du film animation Annecy) ; Yann Marchet, Directeur marketing Commission du film d'Ile de France

On est passé d'une phase artisanale à une phase industrielle


Aujourd'hui, ce sont 80 pays qui sont représentés au festival du film d'animation. "Annecy a accompagné cette croissance extraordinaire du marché de l'animation", rappelle Yann Marchet, directeur marketing de la commission du film d'Île-de-France.

"Il y avait les Américains qui étaient très structurés, des grands studios qu'on ne présente plus comme Pixar, Dreamworks, Disney, mais y avait peu d'équivalence ailleurs". En dix ans, explique-t-il, "on est passé d'une phase artisanale à une phase industrielle."