VIDÉO. "C’est magnifique" : à Annecy, 100 chefs pâtissiers internationaux se réunissent pour un "beau goûter"

Du 14 au 17 avril, les rencontres de l'association Relais Desserts réunissent une centaine de chefs pâtissiers à Annecy, en Haute-Savoie. Une vitrine pour la profession, qui présente ses dernières créations.

Ils viennent de 19 pays différents et cette année, c’est au bord du lac d’Annecy qu’une centaine de chefs pâtissiers se sont donné rendez-vous. Avec dans leurs bagages, une sélection personnelle de mignardises. "Ça vient de Tokyo", sourit Norihiko Tenrai, boîte en main. À l’intérieur : des sablés garnis à la crème de fromage et compotée de figues, "un gâteau pas trop fragile" pour supporter ce long voyage. Et répondre à l’invitation de Patrick Agnellet, désigné pour accueillir ces rencontres de l’association Relais Desserts. 

Un rendez-vous annuel pour "l’élite mondiale de la haute pâtisserie française", placé cette fois sous le signe de "l’élégance". Le brownie noisette d’Arnaud Marquet, clin d’œil à l’Italie voisine, se voit donc surmonté d’un papillon "volant avec une petite attache translucide". "Gracieux", "léger", décrit le Girondin. Pierre Hermé a, quant à lui, opté pour l’évidence : "des macarons, bien sûr !" Mais aux saveurs peu ordinaires, comme l’association de l’algue nori et du chocolat noir, ou encore l’ail noir marié à un vinaigre balsamique de Modène.

"C'est magnifique"

"Ce sont des nouveautés de la maison que je voulais partager à mes confrères", explique le vice-président de l’association. Mais la première journée de ces rencontres était ouverte à des invités accueillis au Centre des congrès par les applaudissements des chefs et les notes d’un violon. Surtout des professionnels, mais aussi quelques chanceux : des Annéciens tirés au sort ou des clients fidèles de maisons locales. 

durée de la vidéo : 00h02mn01s
VIDEO. À Annecy, le "beau goûter" de 100 chefs pâtissiers internationaux ©FTV / N. SAIGNES, A. KEBABTI

Comme la famille Granger, ravie d’être conviée à "ce beau goûter". Si Raphaël est venu avec des désirs bien définis - "chocolat, macarons, un peu de citron aussi" - devant les stands surplombés de décorations de cygnes, le choix se fait difficile.

Le public circule d’abord comme au musée entre les dressages. "C’est magnifique, vraiment très beau", chuchote le père de famille. À l’heure d’entamer un premier dessert au chocolat, le verdict de Cindy ne tarde pas : "Excellent, je vous recommande !" Après avoir présenté leurs travaux, ce sera au tour des chefs pâtissiers de partir à la découverte des productions savoyardes, jusqu’au 17 avril.