Coronavirus : Annemasse, Thonon... Les jardins familiaux rouvrent malgré le confinement en Haute-Savoie

Les municipalités peuvent désormais autoriser l'accès aux jardins familiaux pendant le confinement. En Haute-Savoie, elles sont de plus en plus nombreuses à faire ce choix. Mais les restrictions varient grandement d'une commune à l'autre.
Les jardins familiaux de Thonon-les-Bains sont ouverts pendant le confinement. (Illustration)
Les jardins familiaux de Thonon-les-Bains sont ouverts pendant le confinement. (Illustration) © DR
A-t-on le droit de se rendre dans son jardin si celui-ci n'est pas attenant au lieu de confinement ? La question faisait encore débat il y a peu. Mais le gouvernement a tranché : l'accès aux jardins familiaux (aussi dits jardins ouvriers) peut être autorisé. Épidémie de coronavirus oblige, les déplacements pour s'y rendre sont réglementés et la réouverture reste soumise aux gestionnaires de ces lopins de terre.

En Haute-Savoie, plusieurs municipalités ont pris des dérogations en ce sens : Annemasse, Thonon-les-Bains, Épagny Metz-Tessy... Et partout, des restrictions sont de mise. "Ils seront ouverts de 9 heures à 11 heures, du lundi au samedi, mais avec le fonctionnement suivant : les lundi, mercredi et vendredi pour les numéros pairs, et les mardi, jeudi et samedi pour les numéros impairs", détaille-t-on à Annemasse où le déplacement est limité "à deux personnes maximum par foyer" depuis la réouverture, le 8 avril.
 
Du côté de Thonon, la réglementation diffère : le préfet autorise l'accès aux jardins familiaux "à la condition que les intéressés y aillent seul, qu'ils ne prêtent pas leurs outils à une autre personne qui serait dans un autre jardin, et qu’ils limitent leur durée d’intervention à quelques heures", indique la mairie dans un communiqué.

En Savoie, la doctrine a évolué il y a peu. L'ouverture de ces espaces était jusqu'alors interdite car impliquant un déplacement "de longue durée et non située à proximité immédiate du domicile", indiquait la préfecture à nos confrères du Messager le 25 mars. Mais les jardins familiaux peuvent à nouveau recevoir leur jardinier depuis le début du mois d'avril si la municipalité concernée l'autorise, et ce partout en France.

Les services de l'Etat demandent toutefois aux Savoyards "de ne pas (y) passer plus de temps qu'il ne le faudrait" et de respecter les consignes de distanciation sociale. En bref, il y a autant de règles qu'il y a de jardins. Le mieux à faire est donc de se rapprocher de la permanence téléphonique de votre commune pour connaître les modalités d'accès.

 

Quel motif de déplacement ?


Dernier problème à solutionner : trouver la bonne case sur l'attestation de déplacement dérogatoire. "Vous pouvez cocher la case "déplacements pour effectuer des achats de première nécessité" si vous récoltez des fruits et légumes dans votre jardin. Vous pouvez cocher la case “déplacements brefs” si c’est pour vous rendre dans un jardin d’agrément", tranche le gouvernement. Pour cette deuxième option, le déplacement est, de facto, limité à une durée d'une heure.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société