Législatives 2022 en Haute-Savoie : Virginie Duby-Muller (LR) devance Valérian Vervoort (Nupes) dans la quatrième circonscription

La députée sortante Virginie Duby-Muller (LR) est arrivée en tête, ce dimanche 12 juin, lors du premier tour des élections législatives dans la quatrième circonscription de la Haute-Savoie, celle d'Annemasse et du Genevois français. Elle devance de près de 10 points le candidat Nupes-LFI, Valérian Vervoort, et confirme l'ancrage à droite du territoire.

Le Genevois français a confirmé son ancrage à droite, ce dimanche 12 juin, lors du premier tour des élections législatives. La candidate des Républicains, Virginie Duby-Muller, a nettement devancé la concurrence avec 31,24 % des suffrages exprimés.

Derrière la députée sortante, Valérian Vervoort (Nupes-LFI) est arrivé deuxième avec 21,71 % des voix. En troisième position, le candidat de la majorité présidentielle, Antoine Vielliard (Ensemble-MoDem), n'est lui pas qualifié pour le second tour (20,86 %).

Virginie Duby-Muller, confiante avant le deuxième tour

Avec près de 10 points d'avance sur son concurrent, Virginie Duby-Muller n'a pas caché sa joie, ce dimanche, à sa permanence. Les résultats ont été accueillis sous une salve d'applaudissements de la part de son équipe. "Je suis très heureuse. C'est mon ancrage et mon bilan qui paient", s'est-elle réjouie. "C'était un contexte national difficile mais nous avons bien résisté. Je suis en tête dans la quasi-totalité des communes, c'est très encourageant."

De mon côté, j'ai des visions claires. Nous sommes les seuls à être restés droits dans nos bottes.

Virginie Duby-Muller.

Mais quelques minutes après l'annonce des résultats définitifs, son regard était déjà tourné vers le deuxième tour. Et l'attaque vers la Nupes fut directe : "C'est un retour vers un clivage gauche-droite. Mais je rappelle que je ne suis pas parachutée. C'est un territoire dans lequel j'habite. J'y vis. La Nupes, elle, est une alliance de circonstance. Après le deuxième tour, cette alliance explosera. Il est prévu dans la charte de l'union que les quatre groupes retrouvent leur liberté à l'Assemblée nationale."

"Je rappelle qu'il y a des dissensions fortes au sein de la Nupes, comme sur le nucléaire. De mon côté, j'ai des visions claires. Nous sommes les seuls à être restés droits dans nos bottes", a-t-elle poursuivi.

Valérian Vervoort, l'outsider

La tâche sera ardue pour son concurrent Valérian Vervoort. D'autant que cette quatrième circonscription est traditionnellement tournée vers la droite. Jamais depuis la création de la circonscription en 1986, un député de la gauche n'a représenté le Genevois français à l'Assemblée nationale.

Le candidat de la Nupes regrette un premier tour qui n'a pas su rassembler un grand nombre d'électeurs. Notamment au niveau local : "L'abstention est le gros bémol de cette élection. Il y a une abstention record au niveau national et dans la circonscription. A Annemasse, nous n'avons qu'à peu près 34 % de participation."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité