"C'est devenu une épave mondialement connue" : 50 ans après son naufrage à Annecy, comment le France a forgé sa légende

Publié le Mis à jour le
Écrit par MF
7000 plongées ont lieu chaque année sur le France.
7000 plongées ont lieu chaque année sur le France. © Gérard Ménard

Emblématique bateau à aubes à vapeur, le France a navigué sur le lac d’Annecy au début du siècle dernier avant de couler mystérieusement en 1971. Cinquante ans plus tard, il est devenu l'une des épaves d’eau douce les plus réputées au monde, visitée chaque année par 7 000 plongeurs.

« Le France, c’était un bateau phare, une figure de proue de la compagnie des bateaux », se souvient Ghislaine Secret. Présidente de la Fédération française d’études et de sports sous-marins de Haute-Savoie (qui regroupe les 34 clubs de plongée du département), elle organise les festivités dans le cadre du cinquantième anniversaire du naufrage du France. 

Ce bateau à aubes à vapeur de 47 mètres de long a navigué sur les eaux du lac d’Annecy entre 1909 et 1962. Avant de sombrer mystérieusement au fond du lac, dans la nuit du 12 au 13 mars 1971. « Quand il a coulé, je crois que tous les Annéciens s'en souviennent encore », affirme Ghislaine Secret. Cette nuit là, le France a été englouti sans personne à bord. A l’époque, le bateau ne naviguait plus et était ancré au large de la plage des Marquisats.

 



L’Annécien Gérard Ménard se souvient avoir navigué sur le France lorsqu’il était enfant, accompagné de ses parents. Aujourd’hui, il est plongeur et président du club subaquatique d’Annecy. Selon lui, « la thèse officielle, c’est qu’une voie d’eau s’est créée dans la cale. Elle aurait gelé et la masse de glace aurait fait couler le bateau ».

Tous les samedis, ce passionné emmène des amateurs de fonds marins visiter l’épave du France. Réputée pour être la plus belle épave d'eau douce d'Europe, le France attire 7 000 plongeurs chaque année. Les visiteurs viennent de toute l'Europe et au-delà. « C’est devenu une épave mondialement connue, de Tahiti à la Nouvelle Zélande ! », témoigne Gérard Ménard, qui compte « plus 450 plongées sur le France » en 46 ans de service.

Posé à 42 mètres de profondeur au large de l’Impérial Palace, le France est cassé à l'arrière mais il est encore « très bien conservé » selon Gérard Ménard. « Il est posé à plat comme s’il allait naviguer », décrit-il. Les plongeurs peuvent y pénétrer, s'aventurer dans la salle de billard et découvrir l'étroite salle des machines.

Visitée toute l'année par les multiples clubs de plongée du lac d'Annecy, l'épave n'est cependant pas accessible à n’importe quel plongeur. « C’est une plongée technique accessible avec un niveau 3 », précise Gérard Ménard. « Une plongée de lac, c’est difficile car l’eau est froide. En été il fait 24° à la surface mais 6° en bas. Il fait pratiquement nuit ».

Le site est aussi très apprécié des chasseurs d'images sous-marines. Depuis sa première plongée en 1972, Olivier Puthon, plongeur et photographe amateur (sacré champion de France de photo sous marine en 1986), a accumulé des centaines de clichés.


Même après 50 ans, Olivier Puthon trouve toujours cette plongée « très impressionnante ». Même s'il regrette les nombreux pillages qui ont eu lieu ces dernières années. « Beaucoup de choses ont disparu : les barreaux des escaliers, les lettres du France, les vitraux... C’est dommage. Pour moi, les meilleurs trophées qu’on peut remonter, ce sont les photos ».

Pour célébrer les 50 ans de cette histoire hors du commun, la FFESSM 74 organise une journée de célébrations samedi 16 octobre 2021. Cinquante plongeurs et une vingtaine d'apnéistes venus de toute la Haute-Savoie se réuniront pour plonger sur le France. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.