Canicule en Haute-Savoie: la préfecture appelle à la vigilance même en haute montagne

La Haute-Savoie est en alerte canicule orange. La préfecture met en garde ce jeudi 2 juillet, les alpinistes contre les "conditions dangereuses liées aux fortes chaleurs qui sévissent dans le département". Des consignes sont aussi données aux organisateurs de manifestations sportives. 

L'épisode caniculaire que vit le département, comme toute la France, n'est pas prêt de prendre fin, "y compris en altitude où les conditions de regel nocturne seront mauvaises", signale le communiqué de la préfecture de Haute-Savoie. Pour la seule matinée de mercredi, le PGHM de Chamonix a effectué pas moins de trois opérations de secours liées aux chutes de pierres.

Et ce ne sont pas les seuls risques: en raison des fortes températures, les ponts de neige sont fragilisés, les couloirs de neige et de glace instables. Pour des raisons de sécurité, il est même recommandé carrément de renoncer ou de différer les courses de neige et de glace programmées. Il faut en tout cas, au strict minimum, "se renseigner auprès des professionnels de la montagne (notamment la compagnie des guides de Chamonix et celle de Saint-Gervais).

Des consignes spécifiques aux organisateurs d'événements sportifs
De nombreuses manifestations sportives sont aussi prévues en plaine dans le département ce week-end. En période caniculaire, les risques pour les compétiteurs, comme pour le public, sont importants.

Il est conseillé aux pratiquants de respecter les règles élémentaires de précaution, en s'habillant léger, en s'hydratant et en évitant les heures les plus chaudes. Des consignes spécifiques ont été données aux organisateurs de ces manifestations sportives. Il leur est demandé de "diffuser des recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d'éventuelles zones rafraîchies ou climatisées", de "renforcer, si possible, les équipes de secouristes, d'augmenter le stock de boissons fraîches à disposition des concurrents ou participants", plus même, de "décaler dans toute la mesure du possible les horaires des manifestations, de réduire les parcours exposant trop à la chaleur, voire de suspendre certaines épreuves."