Accident mortel dans le massif du Mont-Blanc : deux alpinistes chevronnés se tuent en dévissant dans l'Aiguille du Plan

Vue sur le sommet de l'Aiguille du Plan (extrême gauche) et la crête orientale avec "Pain de Sucre" et "Dent du Requin" (de gauche à droite), photographiée le 4 juin 2010 à Chamonix. / © ARNO BALZARINI/KEYSTONE/MAXPPP
Vue sur le sommet de l'Aiguille du Plan (extrême gauche) et la crête orientale avec "Pain de Sucre" et "Dent du Requin" (de gauche à droite), photographiée le 4 juin 2010 à Chamonix. / © ARNO BALZARINI/KEYSTONE/MAXPPP

Un dramatique accident s'est produit dans le massif du Mont-Blanc. Deux alpinistes ont dévissé et fait une chute mortelle dans l'Aiguille du Plan. L'un était un militaire du GMHM et l'autre un guide de haute montagne de Chamonix.

Par Yann Gonon

Deux alpinistes sont morts dans le massif du Mont-Blanc. Leurs corps ont été retrouvés ce mercredi 20 novembre 2019 au pied de l'Aiguille du Plan. Ils étaient tous les deux des pratiquants très chevronnés de la montagne.

Les secouristes du PGHM de Chamonix ont retrouvé les dépouilles des deux victimes ce mercredi vers 8h30. Leur disparition avait été signalée dès hier soir mais les recherches n'avaient pu être engagées en raison des mauvaises conditions météo.

Les deux alpinistes ont été retrouvés au pied de l'Aiguille du Plan, l'un des sommets des aiguilles de Chamonix. Aucune trace de coulée n'a été relevée sur place. Selon les premières informations transmises par le PGHM, les deux hommes auraient dévissé avant de faire une chute de plusieurs centaines de mètres. Les circonstances précises de l'accident restent à déterminer.

Les deux victimes étaient des alpinistes chevronnés. L'un, Max Bonniot était un militaire du GMHM (le groupement militaire de haute-montagne), le second, Pierre Labbre était guide à Chamonix. Tous deux étaient des compagnons de cordée de longue date et des alpinistes "très brillants" explique Olivier Gréber, le président de la Compagnie des guides de Chamonix. Agé de 38 ans, Pierre Labbre avait ouvert des voies en Patagonie ou encore aux Etats-Unis. "Avec ses clients, il faisait régulièrement les plus belles courses du massif du Mont-Blanc" détaille encore Olivier Greber.

 

Sur le même sujet

Les + Lus