Avalanche mortelle à Saint-Gervais-les-Bains : les deux victimes sont une Anglaise de 54 ans et son fils de 22 ans

Deux personnes sont décédées dans une avalanche ce jeudi à Saint-Gervais-les-Bains, dans le massif du Mont-Blanc. Il s’agit d’une mère et de son fils, âgés respectivement de 54 et 22 ans, des Britanniques qui skiaient en famille, encadré par un moniteur, dans un secteur hors-piste, a indiqué ce vendredi le parquet de Bonneville.

Une mère, âgée de 54 ans, et son fils de 22 ans, ont été retrouvés "ensevelis et décédés" ce jeudi en fin d’après-midi, après plusieurs heures de recherches. "Ces recherches ont duré près de cinq heures, et ont mobilisé une vingtaine de secouristes : deux équipes cynophiles, un médecin, deux hélicoptères", précise dans un communiqué Karline Bouisset, procureure de la république de Bonneville.

Zone réservée aux très bons skieurs

L’avalanche s’est déclenchée aux alentours de 15h30 sur la commune de Saint-Gervais-les-Bains, en Haute-Savoie à proximité du télésiège du Mont Joly, sur le domaine skiable de la commune "vers 2300 mètres d'altitude en secteur hors-piste dans le couloir des Pirolettes", a-t-elle dit, précisant que le phénomène pouvait avoir été causé "par deux skieurs de randonnée qui se situaient en amont".

Les deux skieurs décédés faisaient partie d'un "groupe de cinq skieurs de nationalité anglaise tous issus de la même famille et encadrés par un moniteur de ski indépendant qu'ils connaissaient depuis plusieurs années", a précisé la procureure.

"C’est une zone réservée à de très bons skieurs donc ce n’est pas le grand public qui s’engage sur cet itinéraire hors-piste, c’est un itinéraire qui n’est pas balisé, défendu par des cordes, pour dissuader le skieur lambda de s’y engager,"  ajoute le commandant adjoint Guy Le Neve, de l'unité de secours en montagne de Chamonix. 

Les deux victimes n'avaient pas de DVA

Aucun des membres de la famille n'était porteur de détecteur de victime d'avalanche, a relevé le parquet. Seul le guide, un professeur de l'école de ski internationale, en était muni. Pris dans la neige, il a pu être rapidement sorti par les pisteurs grâce à l'appareil et n'a été que légèrement blessé.

Une enquête a été ouverte pour "homicide involontaire". Un expert était attendu sur les lieux vendredi matin et des autopsies auront lieu dans les prochains jours à Grenoble, selon le communiqué du parquet.

Un manteau neigeux instable

Le massif du Mont-Blanc est actuellement en niveau 2 sur 5 pour le risque avalanche, soit un risque limité, selon Météo-France.

"Les conditions neigeuses sont très instables, c’est difficile de savoir ce qui va tenir ou non, le manteau neigeux n’est pas compacté et c’est plutôt dangereux de sortir. Globalement, il ne faut pas sortir des pistes, on a peu de neige, les pistes sont bien entretenues, mais en dehors, il y a des cailloux, et il peut y avoir des manteaux instables," précise Alexandre Merlin, le directeur du domaine skiable de Saint-Gervais-les-Bains.

À la veille des vacances scolaires, le préfet de Haute-Savoie avait toutefois recommandé "de ne pas skier en hors-piste sans se renseigner auprès des professionnels de la montagne et sans être équipé, comme toujours, du matériel indispensable (pelle, sonde, détecteur de victime d'avalanche)".

Chaque année, 110 personnes en moyenne sont emportées par les avalanches (31 décès et 26 blessés), d'après Météo-France.