Le président du Club alpin français de Chamonix fait une chute mortelle aux Aiguilles Rouges

Le président du Caf de Chamonix Jean-Pierre Herschke est mort en tombant lors de l'ascension de la voie De Galbert, sur la Tour des Crochues à Chamonix. Sur cette voie difficile où il n'y a pas beaucoup de pitons, les alpinistes doivent assurer eux-mêmes leur sécurité en fixant leurs supports.

Le président du Club français alpin de Chamonix Jean-Pierre Herschke est décédé samedi 10 septembre. Le retraité originaire de Lyon, président du club depuis trois ans, a fait une chute de vingt mètres sur la voie d'ascension de Galbert, sur la Tour des Crochues aux Aiguilles Rouges, à 2.390 mètres d'altitude.

L'ancien ingénieur de 67 ans est décédé sur le coup en tombant sur la tête, vers 10h45. Il était accompagné par d'autres membres du club, puisque trois cordées de deux personnes escaladaient cette voie ancienne, où les pitons disposés ne sont pas suffisants.

Le PGHM de Chamonix, qui est intervenu avec deux secouristes et un médecin du SMUR dans un hélicoptère de la sécurité civile, s'interroge sur la hauteur de la chute, puisqu'en assurant sa sécurité, les alpinistes chutent rarement de plus de 8 ou 10 mètres. On sait que M. Herschke a été retenu par l'un de ses pitons dans sa chute, mais une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame.