Massif du Mont-Blanc: la fonte des glaciers "a été sous-estimée"

Publié le Mis à jour le
Écrit par LC

Reportage. Selon une étude du CNRS de Grenoble, la fonte des glaciers a été sous-estimée. Le manque de neige et les fortes chaleurs estivales aggravent la situation chaque année.

Nos journalistes se sont rendus sur le glacier d'Argentière pour constater l'ampleur des dégâts.

Sur le glacier d'Argentière, en Haute-Savoie, la fonte des glaces devrait atteindre des records cette année. En survolant les lieux, on reste impressionné par ces immenses blocs de glace. 



Pourtant, le glacier d'Argentière fait grise mine. Ce géant de 19km² est malade. Victime du réchauffement climatique, son état ne fait qu'empirer par la chaleur de ce début d'été. Etudié, scruté grâce à une cinquantaine de balises GPS, les voyants sont au rouge. 







2017 devrait être une année record. Mais un triste record. Les alpinistes l'ont bien compris et désertent l'endroit, qui est devenu trop dangeureux. La fonte des glaces libère des rochers prêts à tomber.



Sur les hauteurs de Chamonix, le réchauffement climatique montre donc ses premiers ravages. La Mer de Glace devrait reculer d'1,2 km d'ici 30 ans selon une estimation modérée. Quant au glacier de Sarenne, il aura disparu d'ici 5 ans.



Triste conclusion : les glaciers situés sous 3500 mètres d'altitude devraient tous disparaître d'ici 2100...



Intervenants: Christian Vincent, chercheur à l'Institut des géosciences de l'environnement de Grenoble - Olivier Bégain, guide de haute montagne Equipe: Jordan Guéant - Vincent Habran

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité