Nicolas Hulot ministre de l’environnement, une bonne nouvelle pour l'ARSMB en Haute-Savoie

L'ARSMB, l'association pour le respect du site du Mont-Blanc se félicite de la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de l'environnement. Pour son président, sa prédécesseure, Ségolène Royal, a été "insignifiante". L'association va remettre rapidement une pétition au nouveau ministre.

Par Yann Gonon

C'est l'association emblématique qui se bat depuis plus de 25 ans pour défendre la qualité de l'air dans le pays du Mont-Blanc. Du coup, la réaction de l'ARSMB (l'Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc) à la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de l'environnement était attendue. Et c'est une première réaction plutôt positive lorsque l'on écoute son président Alain Nahmias : "On sait qu'il il est. Jusqu'à présent, il pensait ne pas avoir les moyens. Le fait qu'il y aille cette fois, ça veut dire qu'il a eu des assurances pour faire des choses".

Ségolène Royal n'a pas été une bonne ministre


Le président de l'association n'est pas tendre avec les précédents ministres : "on est habitué à avoir des ministres relativement insignifiants". Et encore moins avec Ségolène Royal : "Elle n'a pas été une bonne ministre. Elle a papillonné, elle n'a pas approndi les sujets, elle n'a pas réussi à faire ce qu'il fallait".

Quelles seront les premières demandes et les premiers dossiers sur lesquels l'association interpellera le ministre ? Alain Nahmias explique qu'il lui fera rapidement parvenir la pétition initiée dans la Vallée de l'Arve. Une pétition en ligne déjà signée par 20 000 personnes pour demander des mesures d'urgence contre la pollution. Parmi les demandes précises : l'interdition des diesels les plus anciens, des mesures préventives pour éviter les pics de pollution ou encore des mesures concernant l'industrie.

Réactions à la nomination de Nicolas Hulot
Intervenants : Nicolas Hulot en octobre 1997 ; Alain Nahmias, président de l'ARSMB, association pour le respect du site du Mont-Blanc ; Anne Lassman-Trappier, présidente d' Inspire - Ariane Combes-Savary, Christian Mathieu et Sophie Villatte



A lire aussi

Sur le même sujet

Movember 2017. A Vichy, des salariés d’une clinique ont décidé de porter la moustache

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne