Coronavirus : des milliers de surblouses pour les hôpitaux du Léman et du Mont-Blanc

Confrontés à l’épidémie de COVID 19, les personnels de santé du GHT Léman-Mont-Blanc risquaient de manquer de vêtements de protection. 5.000 surblouses lavables vont être leur être livrées d’ici à la fin du mois grâce à la mobilisation de bénévoles et d’une entreprise locale.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Elles étaient 10 couturières au départ, aujourd’hui ils sont plus de 500 bénévoles. Dans le Nord de la Haute-Savoie, une immense chaine de solidarité s’est mise en place pour fabriquer des surblouses pour les soignants du Groupe Hospitalier de Territoire Léman-Mont-Blanc. D’ici à la fin du mois, 5.000 vêtements de protection vont être livrés.

En cette période de crise sanitaire, les 7 établissements du GHT Léman-Mont-Blanc ont besoin de 15.000 blouses jetables par semaine. Pour éviter la rupture de stock, ils ont décidé de se tourner vers des modèles lavables en tissus. Des vêtements utilisés il y a plus de 20 ans dans les hôpitaux ont servi de modèle. Le prototype a ensuite été validé par un médecin hygiéniste.

Sollicitées pour la confection, une dizaine de couturières se sont mises au travail à la fin du mois de mars. Elles ont décidé de solliciter de l’aide et ont activé leur réseau. Au final, plusieurs centaines de volontaires ont répondu à l’appel. Le collectif "Des blouses pour l’hôpital" a été créé.

Aujourd’hui, 530 couturières réparties en 30 équipes travaillent dans trois ateliers. Elles assemblent les pièces de tissus prédécoupées par le Centre de prototypage « Moutain Store » de Décathlon à Passy. 600 blouses ont déjà été livrées, 2.000 vêtements supplémentaires devraient suivre rapidement. En tout, 5.000 pièces vont être mises à disposition des personnels soignants d’ici à la fin du mois.