Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté en Italie, le pays suspend ses vols avec l'Afrique australe

Publié le
Écrit par M.D. avec AFP
Un homme de la région de Naples (Italie) a été trouvé porteur du variant Omicron du Covid-19, le premier cas détecté dans le pays.
Un homme de la région de Naples (Italie) a été trouvé porteur du variant Omicron du Covid-19, le premier cas détecté dans le pays. © NATALIA KOLESNIKOVA / AFP

Un Italien revenant du Mozambique a été trouvé porteur du variant Omicron du coronavirus. Le patient et les membres de sa famille "sont en bonne santé". Des analyses complémentaires sont en cours.

Un premier cas du variant Omicron détecté en Italie. Un homme de la région de Naples, revenu du Mozambique, a été trouvé porteur de ce variant du coronavirus, a annoncé samedi 27 novembre l'Institut supérieur de la santé (ISS).

"Le génome a été séquencé par le laboratoire (...) de l'hôpital Sacco de Milan [spécialisé dans les maladies infectieuses] à partir d'un échantillon positif d'un patient en provenance du Mozambique", a précisé l'ISS dans un communiqué. "Le patient et les membres de sa famille sont en bonne santé".

"Les séquençages des échantillons prélevés sur les membres de sa famille s'étant révélés positifs et résidant dans la région Campanie [la région de Naples] ont déjà été programmés", a également indiqué l'ISS.

L'Italie a interdit vendredi l'entrée de son territoire à toute personne ayant séjourné en Afrique australe "au cours des 14 derniers jours". En outre, tous les vols en provenance de cette région sont interdits. Cela concerne l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et l’Eswatini.

Le gouvernement italien a également exigé que les personnes ayant séjourné en Afrique australe au cours des 14 derniers jours mais se trouvant déjà sur le territoire italien le communiquent immédiatement aux autorités sanitaires, subissent un test moléculaire, se placent en confinement durant 10 jours et subissent un nouveau test à l'issue de ce délai.

Risque "élevé à très élevé" pour l'Europe

Des premiers cas positifs au nouveau variant ont été détectés dans plusieurs pays d'Europe : la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou encore la République Tchèque. Le variant Omicron a été classé comme "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a toutefois déconseillé les restrictions sur les voyages. Elle estime qu'il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre la virulence du nouveau variant.

L'agence de santé de l'Union européenne a renforcé l'inquiétude en soulignant que ce nouveau variant B.1.1.529 représentait un risque "élevé à très élevé" pour l'Europe. Selon le groupe d'experts de l'OMS, les données préliminaires sur ce variant suggèrent qu'il présente "un risque accru de réinfection" comparé aux autres variants, dont le Delta, actuellement dominant et déjà très contagieux.

L'Italie, comme toute l'Europe, est confrontée à une flambée de nouveaux cas de Covid-19 dont elle cherche à se protéger par tous les moyens. Mercredi, le gouvernement a notamment décidé d'accélérer la dose de rappel du vaccin anti-Covid et d'instaurer des restrictions pour les non-vaccinés.

L'Italie, qui a payé un lourd tribut avec plus de 133 000 morts depuis le début de la pandémie, enregistre depuis plusieurs jours plus de 10 000 nouveaux cas quotidiens (12 877 samedi).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.