• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections départementales en Haute-Savoie: stabilité ou bascule sur le canton d'Annecy-1?

© CC BY-SA 3.0 - Myrabella
© CC BY-SA 3.0 - Myrabella

Le nouveau canton d'Annecy-1 est formé de neuf communes de l'ancien canton d'Annecy-Nord-Ouest et d'une fraction de la commune d'Annecy, soit environ 45.000 habitants. Cinq binômes se présentent devant les électeurs. C'est un secteur à la fois urbain péri-urbain et rural.

Par Valérie Chasteland

Dans une Haute-Savoie résolument bleue, c'est l'un des rares cantons qui était à gauche, si l'on tient compte de la majorité de l'ancien canton. Le conseiller général sortant est DVG. Christian Jeantet occupe son fauteuil depuis 11 ans. Toute la question est de savoir s'il va demeurer au sein de l'Assemblée départementale ou céder au coup de boutoir de l'actuelle majorité départementale représentée par la paire UMP-UDI: François Daviet, maire de la Balme-de-Sillingy, et Valérie Gonzo-Massol, adjointe au maire d'Annecy chargée de l'accessibilité et du handicap. En 2011, Jeantet l'avait emporté face à un UMP au second tour. 

Cette fois, le candidat de la gauche "traditionnelle" a choisi de partir à la bataille avec une candidate verte à ses côtés. Francoise Creuset arbore l'étiquette EELV. Elle est directrice d'une crèche de Poisy. Le sortant espère que son bilan dans l'opposition, qu'il juge positif, convaincra les électeurs, mais craint plus que tout l'abstention.

En piste également pour la gauche radicale, le duo composé d'Anne-Marie Amphyon, du FDG, et de Christian Collomb du PCF.

A l'autre extrême de l'échiquier politique, le Front National avec François Encrenaz, un travailleur frontalier qui est élu à Sillingy, et Harmony Dupin, 24 ans, assistante familiale. En 2011, au premier tour, le FN avait déjà enregistré 19,82% des voix dans le canton Annecy-Nord-Ouest à l'époque. 

Enfin, se revendiquant d'une droite modérée pour "Debout la France", Béatrice Brand se lance en politique. Cette femme de 46 ans a, dans une autre vie, pratiqué le syndicalisme agricole et déclarait récemment au Dauphiné Libéré: "si on veut que les choses changent, faut y aller!". Elle est accompagnée de Julien Durand, 29 ans, qui travaille dans le BTP. Les candidats DLF sont rares dans ce département puisque seul Bonneville présente également un binôme du parti de Nicolas Dupont-Aignan.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Kevin Wilson sauveur jeune-fille Valence

Les + Lus