Cet article date de plus de 6 ans

En Haute-Savoie, la décharge de la discorde

Une décharge de gravats située en zone naturelle boisée. Voilà la cause du différend entre le maire de Charvonnex et les riverains de ce gros tas de pierre. Et la situation ne semble pas vouloir s'améliorer. 
Un énorme tas de gravats reposant sur un terrain classé par le plan local d'urbanisme en zone naturelle boisée. Rien de plus normal pour le maire de Charvonnex, la petite commune abritant cette décharge. "Dès 1970, cette zone accueillait une activité économique. Moi en 1980, j'ai commencé une activité de terrassement et j'ai utilisé cette plateforme. L'affectation qui a été mise à ce terrain ne correspond pas du tout à la réalité", se justifie Jean-François Gimbert, qui en plus de son activité de maire est donc aussi entrepreneur de travaux publics.

À Charvonnex, tout le monde doit respecter le POS ! "


Le son de cloche n'est pas tout à fait le même du côté du voisinage, qui s'est constitué en association. Et la colère commence à gronder. "À Charvonnex, tout le monde doit respecter le POS (plan d'occupation des sols). Je suis désabusé par la situation", s'agace Ivan, l'un des voisins. 

Reportage de Ingrid Pernet-Duparc, Serge Worreth et Sophie Villatte
durée de la vidéo: 01 min 23
Une décharge qui fait polémique
Pour l'instant, cette situation ne semble pas forcément aller vers une amélioration. Au contraire, les plaintes continuent de s'accumuler, les procédures se multiplient et la tension monte.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société urbanisme aménagement du territoire