EN IMAGES. "Ça faisait 21 ans que j'attendais cette nuit", des aurores boréales rouges illuminent le ciel

Dans la nuit du 10 au 11 mai, des aurores boréales ont illuminé le ciel de l'Hexagone. Phénomène très rare, ce spectacle est lié à une intense activité solaire, dont le pic devrait être atteint en début d'année 2025.

La scène ne se déroule pas en Islande ou en Norvège, mais en France : une explosion de couleurs dans le ciel. Dans la nuit du 10 au 11 mai, des aurores boréales ont été observées un peu partout sur le territoire. " Ça a commencé à dix heures du soir, et j'ai pris des photos jusqu'à quatre heures du matin. Ça faisait 21 ans que j'attendais cette nuit", sourit Christophe Bourreau, président de la Société astronomique du Léman, rattachée à l'observatoire à Vinzier (Haute-Savoie). La dernière fois, les aurores étaient vertes."

Un spectacle "exceptionnel", "lié à une intense activité solaire, qui survient tous les onze ans environ", poursuit le passionné d'astronomie. "Habituellement, les aurores boréales ne sont visibles qu'autour du pôle Nord, ajoute Maxime Viguier, médiateur en astronomie pour la structure Ciel des Alpes. Nous sommes en plein dans une tempête solaire qui devrait atteindre son pic au début de l'année 2025."

Des conditions d'observation "idéales"

À ce premier paramètre, s'ajoutent des conditions d'observations "idéales". "Le ciel était très dégagé et nous traversons une phase de nouvelle Lune : elle n'était donc pas visible", détaille Christophe Bourreau. Contrairement aux apparences, les aurores boréales observées la nuit dernière dans les Alpes du Nord "ne se trouvaient pas au-dessus de la France".

"La couleur d'une aurore boréale varie selon son altitude : la partie haute tire vers le rouge, rose, note Maxime Viguier. Comme celles que nous avons vues, qui se situent au niveau de l'Angleterre. C'est pour cela que nous avons pu les admirer partout en France." À l'inverse, "pour voir des vertes, il faut être dans un pays situé plus au nord, et que l'aurore passe vraiment au-dessus de votre tête".

Dans les prochains jours, de nouvelles aurores devraient pouvoir être observées en France. Christophe Bourreau conseille de "sortir des villes et de s'éloigner de la pollution lumineuse" pour mieux en profiter. "Se poster en montagne, sur un col alpin ou en bord d'un lac."

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité