PHOTOS. Une aurore boréale observée dans le ciel de Clermont-Ferrand

C’est un spectacle saisissant. Des aurores boréales ont pu être observées dans le ciel de Clermont-Ferrand. Certaines images de ce phénomène rare dans la région ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Un beau spectacle dans le ciel étoilé clermontois. Dans la nuit du 5 novembre, une aurore boréale a illuminé le ciel de Clermont-Ferrand. Provoqué par des éruptions solaires, ce phénomène est observable environ tous les dix ans. Les aurores boréales sont plus rares dans les latitudes les plus basses, comme en France. Elles apparaissent généralement dans les pays du Grand Nord où ils peuvent en enregistrer plus d’une centaine par an. 

Sur les réseaux sociaux, Alexis Linant, photographe clermontois a partagé un cliché de ce joli spectacle. Il aperçoit vers 20h45 une aurore boréale entre Ennezat et le nord de Clermont-Ferrand. Il raconte : "C'était bien trop couvert donc j'ai attendu qu'il y ait une petite éclaircie. Au début, j'étais situé au nord d'Issoire mais avec la pollution lumineuse, rien n'était vraiment possible. Du coup, j'ai pris la voiture et j'ai fait une quarantaine de kilomètres pour arriver près d’Ennezat, au nord de Clermont-Ferrand". Il ajoute via un post Instagram : "Peu à peu, un petit rougeoiement apparaît au fond, à droite.
Je remets mon 20 mm dans mon sac, je prends le 35 mm et durant ce laps de temps, tout est bien plus défini. Voici les photos que j'ai pu prendre donc. Deuxième fois cette année que j'en observe dans le coin, c'est toujours un spectacle fascinant quoique peu visible à l'œil nu".

Des aurores boréales observées partout en Europe 

Le phénomène était observable dans plusieurs régions.  Elles ont notamment été observées dans le Cher, dans le Var, ou encore dans l'Eure.

De magnifiques couleurs ont pu être observées également dans d’autres pays, notamment en Ukraine, en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, ou dans le ciel allemand comme le montre ce post d'un internaute. 

« Ces particules chargées vont exciter les particules de l’atmosphère, notamment l’oxygène et l’azote, qui vont donner respectivement le vert et le rose » d’une aurore boréale, avait expliqué en février à l’AFP Éric Lagadec, astronome à l’Observatoire de la Côte d’Azur, au mois de février. En avril dernier, une aurore boréale avait déjà pu être observée dans le ciel du Puy-de-Dôme

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité