Haute-Savoie : intoxication au monoxyde de carbone dans le refuge d'Argentière, 31 personnes évacuées

Publié le Mis à jour le

Le refuge d'Argentière, situé dans le massif du Mont-Blanc, a été évacué au moyen de deux hélicoptères dans la soirée du jeudi 10 mars, suite au dysfonctionnement d'un chauffage au bois. Huit personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone, dont une gravement.

Ce jeudi 10 décembre vers 22 h 30, les sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie sont intervenus dans le refuge d'Argentière, situé à 2 769 mètres d'altitude dans le massif du Mont-Blanc. Suite au dysfonctionnement d'un chauffage au bois, les personnes présentes dans le refuge ont été exposées à du monoxyde de carbone. 

Durant deux heures, 31 personnes ont été évacuées. L'intervention a nécessité la mobilisation d'un hélicoptère de la sécurité civile, d'un hélicoptère de la gendarmerie et d'une vingtaine de sapeurs-pompiers. 

Huit personnes intoxiquées, dont une gravement

Sur les 31 personnes évacuées, huit ont été intoxiquées au monoxyde de carbone. La gardienne du refuge, âgée de 50 ans a été transportée dans un hôpital de Genève et placée dans un caisson hyperbare, afin d'inhaler de l'oxygène. Son pronostic vital n'est pas engagé. 

Sept autres personnes ont été évacuées au centre hospitalier de Sallanches pour des intoxications au monoxyde de carbone plus légères. 

La mairie de Chamonix a pris en charge le relogement de six personnes. Selon la direction des services, le refuge d'Argentière restera fermé jusqu'au samedi 12 mars au moins. Le Club alpin français (CAF) de Chamonix, exploitant du refuge, va commander un bureau de contrôle technique pour déterminer les causes de cet incident.