Haute-Savoie : "On se sent banni", l'association France nature environnement s'estime mise à l'écart par le Département

Publié le
Écrit par Antonin Blanc .

Depuis la nouvelle mandature du président du conseil départemental de la Haute-Savoie, Martial Saddier, l'association France nature environnement se sent ignorée. Elle déplore l'absence de réponse à sa lettre ouverte aux élus départementaux.

C'est un silence radio qui dure depuis bientôt trois mois. L'association France nature environnement de Haute-Savoie (FNE 74) a publié le 29 juin 2022 une lettre ouverte destinée aux élus départementaux. Depuis, les membres de l'association restent sans réponse. Ils dénoncent une mise à l'écart du Département.

On se sent banni alors que nous souhaitons simplement continuer à faire notre travail !

Anne Lassman-Trappier, présidente de FNE 74

A France nature environnement, le temps commence à être long. L'association a contacté à plusieurs reprises le président du Département et sa directrice de cabinet par mail et par courrier. Aujourd'hui, la présidente de FNE 74, Anne Lassman-Trappier, est toujours sans nouvelles. "Cela dure en réalité depuis le début du mandat de Martial Saddier. On n'a eu aucun contact avec lui depuis juillet 2021. On se sent banni alors que nous souhaitons simplement continuer à faire notre travail", confie-t-elle.

L'association se sent mise à l'écart de la politique des Espaces naturels sensibles (ENS) du Département. Depuis plusieurs décennies, la FNE Haute-Savoie travaille main dans la main avec le conseil départemental pour préserver l'environnement à travers divers projets et de l'accompagnement de collectivités.

Chaque année, elle organise également des animations scolaires et grand public en partenariat avec le Département. Mais depuis le début de l'année 2022, les contrats se font plus rares. "Certains de nos partenaires habituels ne veulent plus travailler avec nous par crainte de représailles sur leurs financements. C'est du chantage aux subventions. C'est scandaleux", alarme Anne Lassman-Trappier.

Contacté, Martial Saddier le président du Département de la Haute-Savoie déclare : "Je m'occupe du conseil départemental et des pompiers, qu'ils (les représentants des associations environnementales, NDLR) s'occupent des communes où ils sont élus. La Haute-Savoie ne s'en portera que mieux !". Le président du conseil départemental n'a pas souhaité réagir davantage.

65 000 euros de financements en suspens

La FNE 74 soutient que ses actions en justice pourraient être à l'origine de ces tensions notamment celle contre l'abattage indiscriminé des bouquetins du massif du Bargy. En février dernier, lors de la présentation du budget, le président du Département Martial Saddier aurait, selon FNE, prononcé ces mots : "C’est un message amical mais ferme que j’adresse à certaines associations environnementales : on ne peut pas être partenaires le matin et en opposition permanente l’après-midi."

Aujourd'hui, France nature environnement assure encore attendre les 65 000 euros de financements provenant du Département. Cette subvention prévue dans la Convention pluriannuelle d'objectifs (CPO) représente un peu plus de 16 % du budget de l'association environnementale.

La LPO dans l'attente d'un rendez-vous

Le temps est aussi un peu long à la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de Haute-Savoie. Mais l'association patiente pour renouveler le partenariat signé avec le Département : "A la fin du deuxième trimestre, nous avons représenté un dossier pour un contrat en 2022, sans réponse pour l'instant. J'ai demandé un rendez-vous avec Martial Saddier", explique Marie-Paule De Thiersant, présidente de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce contrat de partenariat représente chaque année entre 50 000 et 90 000 euros sur un budget global d'environ 7,5 millions d'euros pour la LPO régionale. Sans son renouvellement, la délégation de Haute-Savoie est impactée financièrement. Mais la direction régionale assure que la trésorerie est pérenne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité