Coronavirus - transports : le train Léman-Express entre la France et la Suisse à l'arrêt à cause d'un cas de Covid-19

Le Léman-Express contraint de rester à quai - Photo d'illustration / © Fabrice Coffrini - AFP.
Le Léman-Express contraint de rester à quai - Photo d'illustration / © Fabrice Coffrini - AFP.

Le réseau transfrontalier Léman-Express est à l'arrêt depuis ce jeudi 20 mars à cause du coronavirus. Un cas de Covid-19 a été détecté parmi le personnel. Une liaison par bus a été mise en place.

Par YG avec AFP.

La présence du coronavirus au sein du pôle de gestion des circulations de la SNCF à Annemasse (Haute-Savoie) a entrainé, ce jeudi 19 mars 2020, l'arrêt de la liaison ferroviaire transfrontalière avec la Suisse "Léman Express", a-t-on appris de sources concordantes.

"La desserte ferroviaire Léman Express en Haute-Savoie est interrompue" en raison "d'un cas de Covid-19 avéré", a indiqué la direction régionale SNCF Rhône-Alpes, qui a mis en place une desserte alternative par bus.
    
Sylvain Terrade, secrétaire de la CGT cheminots d'Annemasse, a de son côté évoqué l'existence d'un second cas, cette fois au centre opérationnel de la ligne. "La direction ne prend pas de risque. Tous ceux qui ont travaillé avec les deux malades passent en confinement total ; les autres sont à domicile et disponibles". En clair, "l'ensemble des deux services névralgiques du Léman Express sont fermés. Donc, on n'a plus de circulation ferroviaire pour une durée indéterminée", a dit M. Terrade, saluant  - une fois n'est pas coutume - la gestion de la crise par la direction. "Sur ce coup-là, ils ont bien fait les choses".

"Le pôle d'Annemasse commande 320 trains par jour, et à partir d'aujourd'hui, c'est zéro", a résumé Thomas Thulliez secrétaire régional adjoint de FO Cheminots. Selon lui, la mise à l'arrêt du poste de régulation d'Annemasse touche aussi quelques TER ainsi que les trains de marchandises. Pour le TER, la SNCF fait valoir que la fréquence des trains va être réduite à 30% de son niveau habituel, conformément aux demandes du gouvernement.

FO souligne que l'arrêt de la circulation du fret va avoir des conséquence sur l'usine d'embouteillage des Eaux d'Evian (groupe Danone), installée sur la commune de Publier, et qui procède à ses expéditions à raison de "7 trains par jour, à raison de 1.600 tonnes par train". La direction de Danone Waters France a affirmé que "la production (était) maintenue à son niveau normal : Il y a un grand centre de stockage, donc ça nous a permis de maintenir le stockage des palettes qui devaient partir dans les trains et qui seront mises dans les trains à partir de demain" (vendredi).

"L'usine tourne. Elle n'est pas du tout à l'arrêt. Il n'y a pas de chômage technique. On est en train de charger les camions et les expéditions repartiront demain", a ajouté la direction. Le site de Publier emploie "1.200 personnes (1.000 dans l'usine, 200 das les bureaux) et expédie chaque jour environ 6 millions de bouteilles d'Evian, tous formats confondus, pour le monde entier".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus