• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les joueurs d'Evian-Thonon-Gaillard ont découvert le Stade de France à deux jours de la finale de la Coupe de France

Les joueurs d'ETG prennent conscience de la grandeur du site / © France 3 Alpes
Les joueurs d'ETG prennent conscience de la grandeur du site / © France 3 Alpes

Ce mercredi 29 mai restera une date importante pour les 19 joueurs d'Evian-Thonon-Gaillard qui ont foulé la pelouse du Stade de France avant la finale de la Coupe de France face aux Girondins de Bordeaux. Mais leur arrivée n'a pas été sans embûches.

Par France 3 Alpes

Le passage par le Stade de France, deux jours avant une finale, c'est une des traditions de la Coupe de France. ETG s'y est plié.

Problème, pour fouler la pelouse, encore faut-il pouvoir rentrer! Et le bus des Haut-Savoyards n'inspirait visiblement pas confiance. Les joueurs ont dû patienter pendant 25 minutes avant de pénétrer dans l'arène.

Du coup, le président Trotignon s'est mis à tapoter nerveusement sur son smartphone pour cracher sa colère sur Twitter: "Heureusement que l'ETG est mieux organisé que le Stade de France !! Nous attendons devant le Stade de France !! Quelle honte !! Quel manque de considération pour notre petit club de la part du Stade de France". Une fois la porte ouverte, le président a lancé: "J'espère que le Stade de France est informé que vendredi se joue la finale !!". 




Un stade mythique 


L'épisode passé, la conférence de presse a pu commencer dans l'auditorium du Stade de France. Olivier Sorlin, le milieu de terrain, était de la partie, visiblement ému mais décidé. Décidé par l'enjeu mais ému par l'enceinte: "C'est un stade mythique. La France a gagné la Coupe du monde ici. Il n'y a pas beaucoup de joueurs chez nous qui ont joué une finale. Donc, c'est toujours un peu spécial".

DMCloud:72457
Conférence de presse ETG au Stade de France
Olivier Sorlin et Pascal Dupraz ont animé la conférence de presse d'ETG au Stade de France ce mercredi 29 mai.

50.000 spectateurs pour 80.000 places


L'entraîneur Pascal Dupraz, d'habitude très offensif lors de ces conférences d'avant match, s'est révélé philosophe mais déterminé: "J'aurai peut-être jamais la chance de revoir mon équipe au Stade de France. Puisqu'on est là, autant réussir la plus belle performance possible et autant ne pas être crispé, contracté, gagne-petit ou petits bras". Les Haut-Savoyards croient donc encore en l'exploit dans un Stade de France à moitié plein. Le chiffre de 50.000 personnes (seulement) est aujourd'hui avancé. La date, un vendredi, n'a pas permis de mobiliser plus. Mais si "10.000 haut-savoyards font le déplacement", relève Dupraz, "ce sera déjà énorme". 70 bus et trois TGV ont été affrété.

Jeudi, ils rentrent dans le match!


Pour la photo, et pour prendre le pouls des lieux, les joueurs ont ensuite eu droit à une petite heure de décrassage avant de gagner leur hôtel de Chantilly. Là, une petite séance vidéo était prévue. Jeudi, à J -1, un entraînement ouvert au public est aussi programmé à Senlis. "C'est la journée où l'on va rentrer dans le match", promet Sorlin. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eugène Christophe parle de la naissance du maillot jaune

Les + Lus